REFLEXION

CRISE AU RND : L’ultimatum de Guidoum à Bensalah



Le Mouvement pour la sauvegarde du RND, dirigé par Yahia Guidoum, donne à Abdelkader Bensalah, le secrétaire général par intérim, une semaine  pour régler les questions en suspens  avant de relancer  la contestation. Il s’agit en  priorité d’écarter les coordinateurs  contestés. Pour les contestataires, c’est une condition sine qua non à la tenue de la  prochaine  réunion du  Conseil national. « Nous ne  permettrons, en aucun  cas, l’organisation du  prochain Conseil national si Bensalah  ne règle pas ce problème », affirme à  TSA, une source  proche des redresseurs. Plusieurs réunions ont été  tenues  cette semaine entre les deux parties. Abdelkader Bensalah, selon notre source, s’est engagé à réagir avant  le prochain Conseil national. Mais l’aile Guidoum  veut « des décisions immédiates ». « Nous avons la nette impression que  Bensalah cherche simplement   à gagner du  temps  pour aller au Conseil national avec les mêmes coordinateurs », poursuit notre  source. Certains membres du  Bureau de Yahia Guidoum  souhaitent monter au créneau rapidement « pour mettre  Bensalah devant ses responsabilités ». Mais le coordinateur du mouvement de redressement  a « décidé d’accorder au SG par intérim une dernière chance avant d’agir », selon la même source. En guise de geste de bonne volonté, Abdelkader Bensalah a décidé d’annuler les festivités célébrant la création du parti à la demande des redresseurs. « Plusieurs coordinateurs notamment celui d’Alger, Seddik Chihab, voulaient saisir cette occasion pour tenir des meetings  et mobiliser la base  en leur faveur à l’approche du prochain Congrès », précise à TSA un membre influent au mouvement de redressement.C’est pour éviter la confrontation entre les militants que Abdelkader Bensalah a pris la décision d’annuler ces festivités pour la première fois depuis la naissance du parti, il y a seize ans. Une démarche qui demeure « insuffisante » selon les contestataires qui reprochent à Bensalah son « manque de courage » et « de sincérité ». « Honnêtement, nous n’avons pas l’impression que l’actuel SG veut changer les choses », précise le même responsable. Et puis, poursuit notre interlocuteur, « Bensalah ne trouve pas le temps pour s’occuper du parti, étant trop pris par ses engagements officiels en tant que deuxième homme de l’État »

Nadine
Dimanche 17 Février 2013 - 10:14
Lu 200 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+