REFLEXION

CRASH DU VOL AH5017 : L'appareil a traversé une zone orageuse selon le BEA

Les premiers éléments de l'enquête sur le crash du vol AH5017, démontre que l'appareil a traversé une zone orageuse, a conclu le Bureau d'enquêtes et d’analyses, sans pour autant exclure "la thèse d'une action délibérée".



L'avion d'Air Algérie "ne s'est pas désintégré en plusieurs morceaux en vol", a affirmé Rémi Jouty, le directeur du Bureau d'enquêtes et d’analyses, lors de sa conférence de presse tenue, jeudi en France. Selon Europe 1 la seconde boîte noire du vol AH5017 était hors service et n’aurait pas enregistré les conversations de l’équipage. L'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali le 24 juillet dernier "ne s'est pas désintégré en plusieurs morceaux en vol", a affirmé jeudi Rémi Jouty, le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), sans pour autant exclure "la thèse d'une action délibérée". "Quand on voit la trajectoire, cela conduit à penser que l'avion ne s'est pas désintégré en plusieurs morceaux en vol.  Par ailleurs, le BEA ne peut dans l'immédiat exploiter les données d'une des deux boîtes noires, celle qui contient les enregistrements des conversations de l'équipage du vol AH5017. "La bande magnétique a été un peu endommagée. Elle a pu être extraite. (...) Le laboratoire du BEA a pu remettre en état cette bande magnétique. Malheureusement les enregistrements se révèlent à ce jour inexploitables", selon lui. "Il y a du signal sonore enregistré sur la bande mais ce signal est inintelligible à ce stade", a-t-il expliqué. "L'appareil semblait enregistrer. Le détail du dysfonctionnement n'est pas connu. Et ce dysfonctionnement n'est pas le résultat du crash". Le BEA a souligné s'être tourné "vers les meilleurs experts" pour tenter de lire le signal. Selon les éléments d'ores et déjà établis par l'enquête sur l'accident qui a coûté la vie à 116 personnes, l'appareil a traversé une zone orageuse. On observe dans la dernière partie du vol une diminution de la vitesse puis l'avion qui part en virage à gauche avant de perdre rapidement de l'altitude et de s'écraser. Le BEA remettra un rapport d'étape mi-septembre, a de son côté indiqué N'Faly Cissé, président de la Commission sur les accidents et incidents de l'aviation civile au Mali.

Riad
Vendredi 8 Août 2014 - 17:40
Lu 97 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+