REFLEXION

CRASH DU VOL AH 5017 : ’’L’avion probablement abattu’’, selon Halidou



Toujours sous le choc de la disparition de sa fille, Halidou Ouédraogo , le président de l’association des victimes du  crash du vol AH 5017 , il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour accuser les Djihadistes au Nord-Mali, d’avoir abattu l’avion. Comme Me Halidou Ouédraogo, ils sont nombreux les parents qui ont perdu leurs enfants, proches ou amis dans le crash du vol AH 5017, survenu le 24 juillet 2014 et qui a fait 116 victimes. Sauf que certains ne veulent pas avaler les conclusions de l’enquête livrées par le bureau français d’analyse. En effet, Halidou Ouédraogo , le président de l’association des victimes du crash AH 5017, crée le 4 août dernier par les familles des victimes a fait une révélation explosive , hier, lors d’un entretien accordé au journal électronique malien, ‘’Maliactu’’.  ‘’Nous l’avons reçu avec lucidité, si bien que je puis vous dire que le rapport livré par le Bureau français d’analyse ne nous apprend pas grand-chose, depuis ce jour, nous n’avons pas eu d’éléments nouveaux. A cet effet, on ne peut pas s’empêcher de se poser un certain nombre de questions : l’avion a-t-il été pris dans la tempête ? A-t-il eu une panne technique ? A-t-il été heurté par un objet non identifié du genre un missile ou un drone ? S’est interrogé, Halidou Ouédraogo. Les Français, eux-mêmes  ne savent pas comment l’avion s’est écrasé, jusqu’à ces derniers jours où ils ont pu nous dire que l’avion a évité la tempête aux environs de Niamey, puis est monté en zigzagant à 10 000 mètres et est redescendu à 4 000 mètres, et plus rien car il n’y a plus eu de communication. Ce n’est pas normal,  un avion n’est pas si aveugle que ça. Ce n’est pas un tracteur, il est bien doté d’instruments sophistiqués qui sont de nature à donner des renseignements sur son itinéraire, sa situation géographique, ses difficultés et éventuellement son lieu de chute , a répondu le représentant de l’association des victimes du crash à la question du journal ’’Maliactu’’ en ce qui concerne les circonstances du crash. Pour l’avion qui a crashé en Ukraine, celui qui a disparu dans l’océan et l’autre qui a crashé en Chine, très vite, les incidents ont été reconstitués. Les restes des corps ont été rapatriés et ont été remis aux parents des victimes. Mais à notre niveau, nous n’avons rien, a-t-il dit. En se référant au crash  de l’avion d’un général français dans le désert en 1947, annoncé  d’avoir  été pris dans une tempête puis revenir quelques années plus tard pour annoncer, que l’avion avait été abattu, Me Halidou Ouédraogo, croit a un scenario similaire. C’est pourquoi il est aller plus loin dans sa thèse,  en affirmant que l’avion aurait été abattu : « il y a les Djihadistes au Nord-Mali, il y a le MNLA à côté, les groupes armés, les drones français et américains et si on sécurise cette zone et que c’est une zone d’exclusion aérienne, ce qui semble être le cas, l’avion peut avoir été abattu ». conclu , Me Halidou Ouédraogo .     

Riad
Mardi 12 Août 2014 - 18:07
Lu 681 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+