REFLEXION

COUVERTURE MEDIATIQUE DES LEGISLATIVES : Les instructions du ministre Hamid Grine



Les chaînes de télévision privées, dont les bureaux sont accrédités, ne pourront pas assurer une diffusion directe de l’expression des candidats à l’élection législative du 4 mai. "Nous adresserons demain (mardi) aux médias audiovisuels publics et privés deux circulaires portant sur l'éthique du métier et la nécessité de respecter les règles professionnelles", a déclaré le ministre à l'occasion de la restitution d'une étude intitulée "femmes et médias en Algérie : situation socio-professionnelle et visibilité".  S’agissant des médias étrangers, le ministre de la Communication a indiqué que, pour le moment, son département "n'a reçu, pour le moment, aucune demande de la part des médias étrangers pour couvrir les élections législatives", relevant la présence en Algérie d'une cinquantaine de correspondants de médias et de chaines TV étrangères qui peuvent assurer la couverture médiatique de cet évènement.  En effet, le ministre de la Communication, Hamid Grine, a annoncé que seules la Télévision et la radio nationale auront l’exclusivité de l’expression directe des candidats, tandis que les cinq chaînes privées (Ennahar TV, Echorouk TV, Dzair TV, El DjazairiaTV et Hogar TV), dont les bureaux sont accrédités, seront autorisés à couvrir l’activité des partis.

 

Réflexion
Lundi 27 Mars 2017 - 20:07
Lu 158 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-08-2017.pdf
3.58 Mo - 23/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+