REFLEXION

COUR DE JUSTICE D’ORAN : Une fausse bijoutière condamnée à 3 ans de prison pour escroquerie



La chambre pénale près la cour de justice d’Oran a confirmé, avant-hier, le verdict en appel qui représente une peine de 3 ans de prison ferme à l’encontre d’une femme âgée d’une trentaine d’années qui avait été impliquée dans une affaire d’escroquerie. Les faits de cette affaire, selon le déroulement du procès, remontent au mois dernier, où plusieurs personnes se sont rapprochées des services de la police en vue de déposer des plaintes précisant avoir été victimes d’actes d’escroquerie par une femme qui prétend être une bijoutière et qui leur avait promis de leur vendre des bijoux par facilité de paiement, ce qui s’est réellement passé au début de la situation, mais une fois qu’elle avait gagné leur confiance, elle avait encaissé auprès de chacune des victimes, une somme de 20 millions de centimes, en leur promettant qu’elle allait leur ramener de nouveaux bijoux. Mais une fois le pactole remis dans ses poches, l’accusée a pris la fuite vers une destination inconnue, mais après ouverture d’une enquête, il a été constaté que cette dernière est une récidiviste, poursuivie dans plusieurs affaires similaires, et qu’elle est tout simplement une femme de ménage qui activait dans des actes d’escroquerie, suite à cela elle a été arrêtée et présentée devant la justice. Au cours du procès, l’accusée a rejeté en bloc les faits portés contre elle, sans pour autant réussir à convaincre le tribunal qui a prononcé contre elle le verdict cité supra.                       

Touffik
Mercredi 11 Novembre 2015 - 17:30
Lu 215 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+