REFLEXION

CONTRIBUTION : Une photo qui avait irrité l'Amérique et ses comparses

«L’homme libre est celui qui n’a pas peur d’aller jusqu’au bout de sa pensée.» Léon Blum – 1872-1950

Un véritable «Poster» à dessin Politique ou plutôt géopolitique et géostratégique valant à la fois, la paix, la guerre, la force et le rapport de force, c’est le nouveau courant de la résistance des hommes libres et des hommes forts par leur stratégie, par leur pensée, par leur savoir et par leur bonne volonté.



CONTRIBUTION : Une photo qui avait  irrité l'Amérique et ses comparses
Il faut se rappeler de ce 26 février 2010; L’ex. président Iranien Mahmoud Ahmadinejad , le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah et le président Syrien Bashar Assad se sont rencontrés ce jour cité ci-dessus à Damas. Il n’y avait pas eu de déclaration officielle sur les questions débattues( Palestine-Liban-Irak) au cours de la rencontre laissant plutôt la parole à cette photo-poster des trois résistants afin de colporter, d’annoncer aux journaux, radios, TV ,internet…; qu’ ils soient éditorialistes, chroniqueurs, publicistes, rédacteurs, reporters, pigistes, critiques, pamphlétaires, polémistes, commentateurs, présentateurs ,nouvellistes ,caricaturistes, et chacun à mis dans sa sauce douce ou piquante un peu de sel sur cette rencontre historique qui s’était manifestée par la traduction d’événements, de confrontations et rancune allant jusqu’à ce jour.
Ce «Poster» (rencontre) a été conçu préalablement et intelligemment dans le but de frapper fort les esprits et les mauvais esprits de tous ceux qui s’intéressent de prés ou de loin aux problèmes stratégiques et géopolitiques du Moyen Orient en l’occurrence les USA, Israël, l’Europe et leurs laquais de la région. Le message de ce «Poster»( rencontre) était tellement translucide et opalescent, que les médias de tout bord avaient essayé à cette époque de le décrypter numériquement au maximum allant jusqu’à voir la couleur du pixel .Il faisait la « une» des médias (journaux-TV-Internet -Radios).Ce « poster» était déjà une conviction ,une lucidité, une parole, une pensée, un postulat, une révélation, une sagesse, une sentence, une véridicité , une mise en garde, un bouclier cachant des principes de justesse et la grande nouveauté qui vient de la présence du secrétaire général du HIZB ALLAH Monsieur NASR ALLAH placé au rang de Président .
Ce «poster»( rencontre) n’est pas fortuit, car il affichait bien des stratégies géopolitiques imprégnées et animées de cadences d’un front de résistance solide , uni et ouvert à d’autres nouveaux prétendants tel l’Irak ,le Liban et aujourd’hui le Yémen, demain le Bahreïn pour ne citer cela qu’à travers leurs grandeurs territoriales et économiques et comme appui un nouveau bloc appelé BRICS .Les seuls concernés, impliqués et intéressés sont bien sur les israéliens et Américains : leurs médias ont pris tout le temps nécessaire de décortiquer et décrypter ce «Poster» ; allant de l’agitation au désarroi et de l’alarme à la déroute, une véritable panique politico-diplomatique s’en est suivie .Le message était tellement fort par la beauté politique du «Poster» ? qu’il fallait trouver le revers du poster via une stratégie du printemps arabe pour abattre la Syrie, ensuite le HizbAllah et enfin l’Iran, tant pis pour les vassaux ( Moubarak- Benali-Kadhafi) pour avoir comme but le soutien du peuple arabe .
Afin de soulager leur désarroi, les israéliens ne cessaient de multiplier des menaces vaines à répétition, sans effets et mesquins à l’égard du Liban ,de la Syrie et même de l’Iran, ressemblant à ce chien qui aboie pendant que la caravane passe .Les USA emboitant le pas à Israël, passe également son temps à essayer de faire des injonctions musclées et promettaient des menaces et des sanctions économiques unilatérales, ils font également de la multi-pression via ses laquais sur la Syrie afin que celle-ci prenne ses distances avec l’Iran ,et cesse de soutenir matériellement (armement ) la résistance libanaise et le Hamas, tout en jouant au petit caniche (l’envoi d’un nouvel ambassadeur en Syrie),les USA brandissaient le bâton usé (menace) tout en compatissant avec de la carotte(reprise diplomatique) pour attirer Damas dans son giron( époque d’avant le dit printemps arabe). Sous les projecteurs des photographes, au cours de la conférence de presse commune entre les présidents Syrien et Iranien, Bachar Assad avait déclaré avec humour : «Nous sommes en train de conclure un accord de rupture» tournant ainsi en dérision la demande de Mme Clinton de couper ses liens avec Téhéran, voulant lui insinuer qu’elle n’est pourtant qu’un petit poisson sans intérêt pour la pèche.
A un certain moment, certains medias à angle unique, alimentaient une prétendue rupture entre la Syrie et l’Iran à propos de l’Irak, qui serait suivie d’une réconciliation entre l’Arabie saoudite et la Syrie, avec une ouverture vers la Turquie Ottoman ; ce présage faisait croire à des illusions et chimères que les medias occidentaux pro-sionistes et à sous et à ordre, tout fiers et contents de leur «scoop», avancent le pronostic  suivant «que la Syrie entame un virage qui s’écarte de Téhéran..», Malheureusement cette tripartite ou front de résistance appelé «Moumana’a» (résistance) est sérieuse, solide, consistante fière et capable devant plus de 80 pays carnassiers avec comme suppletif Nosra- Daech- ASL- jaych el islam….… .
Le «Poster» : Assad, Ahmadinajad et Nasrallah était une image réelle, parlante, éloquente, expressive et significative, sans formulation de phrases, mais va dans le sens aux réponses des menaces israéliennes par sa compacité et sa consistance de l’unité et sa coriacité et l’endurance de l’alliance : message bien dit, bien fait et bien clair qui insinue que :
– toute action contre un de ces camps (Hamas-Hizb Allah-Syrie et Iran), signifie une agression contre les trois. Hamas croyait à la Fréquence Moyenne !
– la riposte sera par conséquent totale et immédiate en cas de danger imminent
– les menaces israéliennes et américaines ne leur font pas peur et les trois parties ont clairement pris l’option d’affronter, dans un front commun, toute éventuelle agression.
-Le choix de la résistance est devenu indiscutable et ceux qui avaient encore des doutes sur les positions de la Syrie peuvent désormais être rassurés, ni le peuple, ni l’armée, ni le régime, ni la géographie de la Syrie ne peuvent être ébranlés par l’extérieur qui avance que leur conquête est faite pour la sauvegarde des valeurs universelles dissimilant bien leur intérêt matériel mesquin. Ce sont les USA , Israël et l’Europe qui reculent , les arabo-sionistes ne font pas le poids.
– Damas est devenu l’esprit même de la «Moumana’a» (résistance), et ne risque pas d’être peloter avec de petites miettes comme l’envoi d’un ambassadeur US après cinq années d’absence ou d’un petro-Emir se croyant qu’avec ses sous puants il va faire de la civilisation. Les « pétrocraties » n’ont rien dans la tète, le feu Boumediene les qualifiait « d’un grand baril plein de dollars mais point d’idées ».
Assad, Ahmadinajad et Nasrallah ont traduit leurs attitudes ,leurs particularismes ,pour faire comprendre à ceux qui veulent bien saisir le télégramme ou le flash, un nouveau rapport de forces face à «Israël», et que l’ équilibre entre les arabes et Israël s’est renversé et l’invincibilité d’Israël qui faisait trembler les gouvernements arabes et les musulmans est bien fini depuis bien avant la guerre 2006. La géographie de la région avec le rêve du grand Israël, et la théorie du chaos est laissée aux vassaux via une sédition religieuse pour aboyer à la place des Yankees, avec 100Milliards d’achats d’armes pour agresser un pauvre petit pays c’est là où commence l’histoire agressive des vassaux moyens orientaux (politiques, médiatiques, savants, religieux, les charognards…) car l’Iran triomphe et les USA talonnent ses laquais quand l’intérêt oblige !
Le Moyen-Orient commence sa métamorphose géopolitique et il est temps qu’»Israël» et ceux (arabes acolytes-USA- Europe) qui l’appuient, l’adossent, l’assistent, la cautionnent le comprennent sur terrain (nouveaux rapports de forces et enjeu principal). Le Moyen orient a encore devant lui de nouvelles aventures militaires désastreuses, pour les Israéliens avant tout. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si le secrétaire général du Hizbollah, dont les déplacements sont généralement tenus secrets a bien voulu se montrer aux côtés des deux Présidents. C’est un nouveau défi qu’il lance à l’entité sioniste et ses condisciples (Mossad- CIA-M16-MIT…..) qui le traquent sans répit depuis des années. Si, malgré tous ces messages qui constituent autant d’avertissements, les Israéliens sont encore déterminés à provoquer une nouvelle guerre, il faudra qu’ils en assument les conséquences. Les problèmes d’aujourd’hui en Syrie ne sont que le fruit de la vengeance ,de l’aigreur, de l’ animosité, de la haine, et de l’hostilité US ,c’est l’interprétation US de ce « Poster» , avec tous les scénarios possibles misent en œuvres depuis plus de 5 ans pour mettre à genoux la Syrie ou lui enlever la moindre concession, la Syrie résiste malgré le désastre et ne fait pas de concessions gratuites et nous constatons qu’ un nouvel ordre mondiale Russie-Chine-Inde-Amérique Latine-Afrique du sud dont leurs populations dépassent les 50% de la terre, alors que les USA et l’Europe avec leurs crises économiques ,sociales et financières et leurs désappointements ,leurs échecs, et leurs mortifications, en Irak et en Afghânistân ;devront tenir compte de ce nouveau rapport de force :et c’était l’explication du double Veto qui faisait le titre de ce «Poster» et qui donne à entendre que le monde est en train de changer doucement mais surement. L’Iran n’a plus Ahmadinajad il est parti démocratiquement, mais l’Iran possède cinq beaux yeux : l’esprit-le savoir- la religion- les principes- le bien être qui lui ont permis d’intégrer de force ( bla yamat houm) le cercle des grands de ce monde dans le domaine précieux de l’atome .
*Les gouvernements arabes n’aiment pas le savoir préfèrent l’avoir et le petit câlin de son maitre, Israël n’est plus leur ennemi on l’invite à Qatar à Ryad c’est ceux qui ont battu Israël en 2006 qui sont devenus leur ennemi.
*Ils n’ont pas d’esprit préfèrent jouer la sédition avec la religion,
*Ils n ont pas de principes préfèrent la dictée de l’occident et des USA,
* l’opulence reste leur apanage exclusif, et la misère pour la plèbe,
*les roitelets font leur politique avec un baril plein de dollars.
*la guerre  sioniste se fait par proxy-argent-chair à canon-terrain-appartiennent aux arabo sionistes
*tout ce qui touche à Israël est un terroriste c’est signé par les roitelets du golfe.
Ces roitelets ont proposé une paix avec Israël au détriment des palestiniens mais refusent toute paix en Syrie au yemen..
*les roitelets ou les « pet trop gros lards » ont semés la mort via  le takfirisme et le wahhabisme en Irak-au Yémen-en Syrie-au Liban-au soudan-en Libye-en Tunisie  sans aucun pays arabe n’a osé dire BASTA.
*le peuple arabe leurré par le mobile d’un certain printemps arabe qui a touché que les républiques, les royaumes n’ont pas été du tout inquiétés. Le peuple arabe devrait  reprendre  son doux sommeil jusqu’à ce que le Yémen  meurtri détrônera les Ibn Saoud , pour chasser Israël et ne plus permettre aux américains de fouler le sol d’El Hijaz sans se faire ses ablutions inchAllah.
* cette contribution a déjà  été éditée par le Quotidien d’Oran le  18/02/2012 sous le titre « la vengeance d’une rencontre à trois », elle vient d’être actualisée sous le poids des événements actuels.

 

BENALLAL MOHAMED
Mercredi 9 Mars 2016 - 18:53
Lu 255 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+