REFLEXION

CONTRIBUTION : Le terrorisme, le printemps arabe et les révolutions de couleurs

« En fait, le mépris américain de la souveraineté des autres est aussi vieux que l'Amérique elle-même. Donc la souveraineté des autres n'est rien s'ils se placent au travers de notre route - c'est-à-dire si ce sont des "Etats scélérats" qui n'obéissent pas aux ordres. D'un autre côté, notre propre souveraineté, celle de nos clients et de ceux qui nous obéissent doivent être défendues. »Noam Chomsky



La communauté internationale est une expression  excipée par l’occident et particulièrement  les USA. Cette expression est utilisée pour signifier à ceux qui veulent l’entendre, une décision  issue de la  «  la loi de la force» ou « la loi du maitre de ce monde »,   non  Onusienne, elle est  approuvé par une majorité fictive et virtuelle de la peuplade de cette planète et mise en œuvre par la  constitution variable  d’une  coalition punitive et agressive. Cette expression  qui revient toujours à travers des supports médiatiques,  elle rappelle pour   forcer le bienfondé d’une mauvaise décision  émanant par ceux dont la force est bien leur unique  loi. Une expression qui réapparait toujours dans la « une » de   l’actualité internationale. Elle est appliquée  ou plutôt usée aussi bien par les élites politiques  à  différents degrés que  par les «idio-visions» de l’Occident  et de leurs laquais qui puent « les pets trop gros lards »
Ils nous rabâchent sans cesse,  constamment  et continuellement pour mieux se positionner en tant que nouveau  «new- chérif » dans ce monde par  communauté internationale interposée.
« C'est la responsabilité des intellectuels de dire la vérité et de dévoiler les mensonges. » Noam Chomsky   La question n’a jamais été posée sur quelles bases ,et  sur quels critères  l’Occident s’est permis de s’octroyer cette expression pour mettre en valeur ce sale et mauvais rôle. C’est  pour  bien et mieux faire avaler aux autres (le reste du monde) la pilule  constituée d’ingrédients: de mensonges, de manigances, d’erreurs, de corruptions, de calomnies, de malheurs, de paternalisme, de deux poids et deux mesures, d’intérêts….et à chaque fois qu’il est question de tenter d’affirmer et de signifier fortement le « diktat US ». Les dirigeants à Washington, Paris ou   Londres ressortent la notion de cette  potion magique  de « communauté dite internationale ». Ce syntagme de « communauté dite internationale » n’est qu’une tournure syntaxique qui fait partie des vieilles habitudes de l’esprit colonial qui leur colle encore et toujours dans la peau. Ils se sont attribués ce titre  en leur qualité de savoir-faire de la politique pour mieux défendre des intérêts occultes et de mettre tout un système économique, social, culturel et informationnel à la merci des Oligarchies financières, de l’impérialisme et  du sionisme. Ils ont  mis en place des écoles, des approches ,des pensées et des institutions ainsi  que les supports de faiseurs d’opinions des « idio-visions », de la « presstituee » et les « xxxxmerdiasxxx » qui  dérivent tout un flot  de psittacisme c’est-à-dire   une inclinaison  d’esprit qui  consiste à répéter comme des perroquets  les paroles d’un maitre ou d’un patron pour mieux cannibaliser et abrutir l’opinion ciblée. Les ONG du droit de l’homme, de l’enfant,  des médecins sans frontières, le TPI, la démocratie, la libre expression…… sont des organisations ou institutions alimentées par la finance de cette communauté dite internationale.  L’Occident et les  US  ont été autoproclamé au juste  par qui  (si ce n'est eux-mêmes pardi !) à se prendre pour la communauté internationale ?  « El laab hamida oua rachem hamida !»un dicton propre de chez nous, insinuant qu’ils sont juges et parties dans le  même temps.
Le fait qu'ils s’autoproclament  les premiers représentants de la communauté occidentale( internationale) tout en  ayant  des comparses, des vassaux  de la finance( pétromonarchie),  des armes, de la chair à canon et des institutions à leur solde …..Ils se proclament les maitres de ce monde et gare à ceux qui ne se soumettent pas à eux !   « D'ordinaire les empires conquérants meurent d'indigestion. »Victor Hugo
Cette communauté internationale  ne  prenant guère  en considération leurs propres citoyens qui sont en majorité loin  d'approuver leur  politique. La communauté  internationale ou plutôt occidentale chapeautée par les USA  s’est permis   au nom de la force matérielle, de la force économique, de la force financière, de la force militaire, de la force de toutes les  mauvaises forces  de mettre  la loi , la morale et la justice   sous ses patins. Il s’agit de faire valoir un petit prétexte mensonger   pour mettre sous ses ordres tout un peuple, tout un pays , l’exemple le plus pertinent est le peuple syrien qui  doit décider lui-même quel gouvernement serait le meilleur pour lui ?la Palestine…. Et ce  lâche silence des ONG et  organisations internationales et celui de cette communauté internationale instigatrices  sur les massacres et genocide commis contre le pauvre peuple du Yémen par proxy (l’Arabie Saoudite) constituent un lâche  scandale historique. L’Arabie saoudite sous ordre de son maitre mène une guerre contre le peuple opprimé du Yémen, affronter les Yéménites n’est pas aussi aisé, sachant qu’un certain nombre de villes saoudiennes sont actuellement exposées au plus grand danger. Ce qu’a commis  l’Arabie saoudite  sous ordre de la communauté internationale au Yémen est une tragédie  épouvantable,  surtout que le roitelet « Ibn Saoud »  ne respecte  même pas les principes moraux et humains, ni politiques. La fermeté et la résistance du peuple yéménite est une réponse à ces crimes face à cette ignoble communauté dite  internationale. Ces  pratiques lâches et   criminelles commises par Riyad et soutenues par les  Etats-Unis indiquent que  le degré de décadence morale et politique des Ibn Saoud, de sa coalition préfabriquée et de la communauté internationale  a atteint le niveau le plus bas et le plus vil. Par ailleurs, la politique de cette communauté internationale est devenue irraisonnable devant un autre risque qui se profile (3ieme guerre mondiale) . Cette vantardise (communauté internationale) affirme  ce qui se manigance  en Syrie depuis plus de cinq ans. Si au début, il s’agissait pour le chef de la communauté internationale de réaliser son plan du « printemps arabe », c’est-à-dire le renversement des régimes arabes     républicains et leur remplacement par les Frères musulmans, la Russie et la Chine ont rapidement compris que ce monde d’aujourd’hui ne pouvait plus être gouverné par un seul pôle. La communauté internationale ne pouvait plus décider du sort  des Peuples Barrant  la route de la soie historique en Syrie, ensuite le chemin de Damas et enfin la nouvelle route de la soie en Ukraine. Les USA voulaient freiner  le développement de la Chine et de la Russie.  Le résultat en fin de compte  était  tout autre, car cette action  a poussées la chine, la Russie, l’Iran, l’inde, le brésil et l’Afrique du sud à mieux s’unir et mettre en place des institutions qui feront face à cette communauté internationale.
La résistance de la  Syrie a contraint miraculeusement  les États-Unis à mettre en jeu leur domination mondiale via la communauté internationale. C’était en 1991, la« Tempête du désert » faisait un autre  monde basé sur l’uni-polarité,  aujourd’hui ce monde est sur le point  de redevenir bipolaire, et peut-être même multipolaire avec la chine, l’inde, le brésil et l’Europe, ça sera un coup dur pour ces fanfarons US de subir cette rétrogression dont ils s’étaient emparés et qu’ils ont si mal utilisée. D’autre part des surprises se manifesteront  les invités(les États arabes, la Turquie et l’Iran) à Lausanne (suisse) par Kerry et Lavrov, étaient satisfaits de la rencontre. C’est pourtant de leur avenir qu’il était question. Aucun d’entre eux ne semble penser que des têtes doivent tomber dans un proche avenir, comme sont tombées hier  celles des dirigeants du Pacte de Varsovie. Dans la situation actuelle, il est possible de s’abstenir d’anéantir une partie de l’Humanité, mais l’importance du recul des USA se mesurera au nombre et à l’importance des alliés qu’ils sacrifieront.. De quel droit une communauté internationale constituée en coalition militaire se prend pour l'unique pouvoir décisionnel au niveau planétaire ? L’Irak, la Libye, l’Afghanistan, la Syrie, le Yémen, le soudan, la somalie….
Le meilleur scénario de ce début du siècle 21, qui a fait tache d’huile c’est cette manigance politique qui a entrainé sous une onde de choc semant le chaos dans le Maghreb et le Moyen Orient cela a commencé par des manifestations   en  Tunisie suivit par   la Libye, l’Egypte, le Yémen, la Syrie et le Bahreïn connue sous le nom du « printemps arabe » même ceux qui l’on, accepté , acquiescé, adhéré, entériné  consenti et admis  n’ont jamais  imaginer, ni envisager  que ce « printemps arabe » tant glorifier par une opposition fantoche incapable de se prendre en charge par elle-même,  que ce « printemps » mènerait à la guerre et à la destruction  a une telle échelle ou le chaos devient maitre de la situation l’exemple de la Syrie ; du Yémen et de la Libye faisant foi.
Aujourd’hui, on se demande où sont parties, et où sont cachées ces troupes de fanatiques religieux.  Certes, Il y a un matois ( communauté internationale)  qui les a entrainé dans ce sale et  horrible jeu .Ces terroristes, ces « takfiristes »  dont les racines historiques et culturelles( culture wahhabite anathémisante  de ceux qui se souscrivent à une foi malsaine) sont bien connues et très bien traitées par les concepteurs du jeu  terroriste. Ce terrorisme est un instrument et un très bon outil qui a permis de déverser la puissance du mal sur un axe qui n’était pas du côté de leur « bien ». Des scenarios  ont été mis sur pied partant du 11/09(tours jumelles), ensuite le « printemps arabe » et autres Charlie entre autre…..  Le grain de sable  qui a grippé  cette machination était bien la Syrie qui se situe dans l’axe du mal (la Résistance). La stratégie d’échec et mat a mis à nu cette coalition ou plutôt cette communauté internationale. « On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. »Abraham Lincoln
Par ailleurs, il ne s’agit pas d’omettre  l’émergence Comme  les pays suivants : la Russie, la Chine, l'Inde, l'Iran, les pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine  qu’ils n'existaient pas, c’est un bloc qui se cristallise doucement , soit un autre axe qui se cimente  à travers  de nouvelles institutions financières, politiques, culturelles et informationnelles ;  c’est un « nouvel axe » contraire à leur « axe du bien » qui se consolide à travers la force de la loi et de la morale où les intérêts prennent la troisième position.
Il serait bon de rappeler que le monde occidental dans sa définition la plus juste (Europe de l'Ouest, Amérique du Nord, Australie) ne représente pas plus de  950 millions d'habitants.
Au moment où la population mondiale se chiffre aujourd'hui à  plus de 7 milliards d'habitants. Par conséquent, la population occidentale représente environ  10 % de la population planétaire, d’autant plus que  les populations occidentales n’adhèrent plus  aux  actions de leurs gouvernements respectifs, mais ces derniers  signent et persistent de se faire entendre et de s’imposer en   « communauté internationale » ?
Les 90% qui représentent aujourd'hui l'humanité et qui pèse de plus en plus sur le plan économique, politique, culturel, militaire et même informationnel. Devant ce constat de cet état de fait, il s’avère que l'influence unipolaire US diminue de jour en jour. L’exemple le plus frappant est la naissance  d'organisations  nouvelles telles que l’OCS (Organisation de coopération de Shanghai) ou les BRICS (Brésil-Russie-Inde-Chine-Afrique du Sud) pour  mieux comprendre une évidence simple : l'Occident politique ne peut plus dominer en terme militaire ou nucléaire, en terme financier ou économique, en terme politique ou décisionnel…….  Plus que cela, les actions du bloc non-occidental sont aujourd'hui de plus en plus soudées. Il suffit pour cela d'observer la coordination de la Russie et de la Chine sur plusieurs niveaux, allant des manœuvres militaires conjointes jusqu'à la coordination diplomatique sur nombreuses questions de l'actualité, de la Syrie jusqu'au tout petit pays d’Afrique ou d’Asie. Tout en rappelant aussi qu'ils sont deux des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU.   Paris « vassal » souhaite sous l’ordre des USA « maitre » afin que l’Onu sanctionne la Syrie pour utilisation d’armes chimiques sans aucune preuve à l’appui, ou par des casques blancs (mercenaires).
 En parlant d'ailleurs de ce Conseil de sécurité Onusien, la Russie et la Chine sont justement ouverts à l'élargissement pour d'autres pays de ce conseil jusqu'ici très fermé par la mainmise de la GB-la France –et les USA.
La Russie et  la Chine n'ont aucune crainte  de voir leur influence se réduire dans le cadre du monde multipolaire, contrairement  aux dirigeants occidentaux suscités.  Les supports des oligarchies occidentales voient bien que leur vitalité commence à diminuer fortement. L’héritage colonial de ces élites est tellement ancré, qu'il leur est jusqu'à maintenant toujours impossible de se débarrasser une bonne fois pour toute de cette maladie où les deux poids et deux mesures font rage. Car il s'agit bien de mal.  Donc de la même manière que l'on soigne les personnes souffrantes, la nouvelle, la vraie communauté internationale devrait soigner moralement avec la force de la loi, ces prétendues élites de l'Occident. Un monde multipolaire, dans lequel tout le monde  de même que  l'Occident auront toujours une place. Ce nouveau monde  gagne du terrain chaque jour que le bon Dieu fait. L'uni-polarité se dissipe emmenant avec les plus mauvais souvenirs, un cauchemar  ayant duré un bon bout de temps. Et le pithiatisme des fanfarons occidentaux, ce sont ces   élites de l'Occident  qui n’auront plus la loi de la force quand la force de la loi règnera pour un nouveau monde plus juste.

 

Benallal Mohamed
Vendredi 4 Novembre 2016 - 17:12
Lu 451 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+