REFLEXION

CONTREBANDE DE PLUS DE 100 KG DE KIF : 20 ans de réclusion criminelle pour un baron



Le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran a infligé, ce jeudi, une peine de 20 ans de réclusion criminelle contre un accusé répondant aux initiales de K.Gh, pour son implication dans une affaire criminelle de détention et commercialisation de drogues, notant que l’accusé était en état de fuite et a été condamné à la réclusion à perpétuité, jusqu’à son arrestation l’année dernière, où il a été présenté devant la justice. Les faits de cette affaire remontent à la date du mois de Mars 2012 suite à des informations qui ont atterri au niveau des services de sécurité de la wilaya de Tlemcen, précisant la présence d’un réseau  criminel qui se préparait à réaliser une opération de contrebande d’une quantité considérable de kif traité, pour la transmettre vers les wilayas de l’Est du pays, suite à laquelle les mêmes services sécuritaires ont dressé un plan minutieux conduisant à l’infiltration d’un agent sécuritaire au sein du réseau, au motif que c’est un client important et une fois qu’il a gagné leur confiance, il a commencé à travailler avec les trafiquants sans inquiétude, comme s’il était un client de longue date, jusqu'à ce qu'il a confirmé qu’une opération de contrebande d’une quantité de plus de 100 kg de kif traité allait se réaliser, par le réseau criminel, composé par cinq personnes, dont le principal accusé déféré devant le tribunal, et au moment où il a été déterminé le lieu et l'heure de la livraison de la marchandise, les éléments des services de sécurité ont bouclé la zone jusqu’à ce qu’ils ont arrêté un grand camion camouflé avec un chargement de meubles sur la base que celui-ci provient de la région de Maghnia, et lors de son inspection, il a été découvert à bord la quantité de drogue mentionnée ci-dessus, et l’arrestation de 4 personnes qui ont nié toute relation avec la présence des toxines, mais le témoignage de l'agent sécuritaire infiltré dans cette affaire, était suffisant pour leur condamnation , tandis que le 5ème accusé, qui sécurisait la route, a  fui vers une destination inconnue et lors de l'interrogation des suspects devant le juge d'instruction, ils se sont entre-accusés l’un contre l’autre, pour imputer toutes les charges sur le dos du suspect en état de fuite. Lors de l'audience, une confrontation s’est déroulée entre les accusés, et l’accusé principal qui était en état de fuite, où ils l’ont bien identifié et reconnu qu’il était leur chef, et que c’est lui qu’il leur a demandé de transporter la drogue à travers les camions camouflés avec des meubles, où le tribunal l’avait condamné lui aussi à 20 ans de prison ferme.                        

G. A
Samedi 27 Février 2016 - 17:14
Lu 171 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+