REFLEXION

CONTREBANDE, CORRUPTION, SIGNES EXTERIEURS DE RICHESSE : Un groupe de douaniers de Annaba brise le silence



Un groupe de douaniers de Annaba, dont des représentants des travailleurs soumis par leur hiérarchie à un questionnaire sur leurs activités syndicales, ont décidé de briser l’omerta de rigueur dans les activités de leur corporation. Ils ont saisi leur direction générale et la présidence de la République en sollicitant l’envoi d’une commission d’enquête. Interrogés par TSA, plusieurs de ces douaniers ont précisé que de grosses affaires de contrebande ont été mises sous l’éteignoir. Les mêmes douaniers affirment que la plupart de ces affaires ont été transformées en simples infractions alors que ce sont des actes de contrebande réprimés par les articless 12 et 18 de l’ordonnance du 25 août 2005 portant lutte contre la corruption. Ils ont ajouté que ces deux dernières années, de graves carences et irrégularités dans les activités douanières ont quotidiennement été commises à Annaba. Ainsi, selon les témoignages de ces douaniers, un opérateur économique tunisien, grâce au bakchich, a réussi à faire entrer en Algérie 150 conteneurs chargés d’équipements électroménagers et informatiques. Le même groupe de douaniers a dénoncé également le trafic de vrais Titres de passage de douanes (TPD) au port d’Annaba. Ces titres sont établis pour de fausses sorties de vieilles voitures à destination de Marseille. Des voitures « fantômes » qui reviennent à Annaba bien réelles et surtout plus récentes. La complicité d'un préposé au système informatique de gestion des Douanes a été également dénoncée, tout comme celle de l’existence d’un seul et unique liquidateur. Ce dernier assure quotidiennement la liquidation d’une quarantaine de déclarations contre seulement 2 ou 3 par jour pour des produits importés dans le cadre des investissements et autres opérations exonérés de taxes douanières. Les douaniers citent également cette affaire de contrebande de 800 cartouches de cigarettes au port de Annaba. Elles avaient été découvertes le 2 juillet dernier par la brigade ambulante des douanes dans une voiture chargée sur le Car Ferry Tarek Ibn Ziad en partance pour Marseille. Informés de la teneur du rapport adressé par le directeur régional à la Direction générale des douanes (DGD) et dans laquelle cette affaire est transformée en une banale fraude, les douaniers, officiers et brigadiers, ont avancé plusieurs arguments pour justifier leur démarche. « Les rapports établis et adressés à la hiérarchie disparaissent ou sont manipulés pour transformer l’acte de contrebande en simple fraude et éviter l’application des articles 12 et 18 de l’ordonnance 05/06 du 25 août 2005 » a précisé à TSA un des douaniers membre du groupe. Autre phénomène dénoncé : les richesses amassées grâce à la corruption par des inspecteurs principaux (IP) des douanes postés aux frontières, en fonction à l’Inspection de Contrôle des Opérations Commerciales (IPCO) ou ceux chargés de la lutte contre la fraude. Comme sont soulignées l’absence de tout contrôle du patrimoine personnel des douaniers et les procédures plus que douteuses ayant caractérisé la gestion de 150 conteneurs importés ces deux dernières années par un opérateur économique tunisien. « Qui dit qu’il n’y a pas d’armes dans un ou plusieurs de ces conteneurs sortis du port de Annaba après un contrôle douanier de complaisance ? », s’est interrogé l'un des douaniers. Les douaniers dénoncent aussi le maintien depuis des années – et ce malgré l’instruction du DG limitant à 18 mois l’occupation d’un poste –, des IP des fraudes, de l’IPCO et de l’inspecteur chargé de la responsabilité cumulée des postes frontaliers maritime et aérien de Annaba

Ismain
Lundi 15 Août 2011 - 10:40
Lu 380 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+