REFLEXION

CONTRAT D'ACQUISITION DE 337 AMBULANCES : La protection civile ciblée par une enquête !

Selon certaines sources proches du dossier, la direction générale de la protection civile aurait favorisé les firmes françaises Peugeot et Renault pour l’acquisition de 337 ambulances destinées aux différentes unités implantées à travers le territoire national. Seulement , certains prétendant ont émis des doutes et soupçonnent le direction de la protection civile de favoritisme.



CONTRAT D'ACQUISITION DE 337 AMBULANCES : La protection civile ciblée par une enquête !
La Protection civile cherche-t-elle à favoriser les constructeurs français dans un mégaprojet d’acquisitions d’ambulances ?Dimanche, la di rection générale de la Protection civile a annoncé l’attribution d’un premier contrat au constructeur Peugeot Algérie. Il porte sur l’acquisition de 337 ambulances pour un montant total de 2,13 milliards de dinars. L’attribution de ce contrat au même constructeur a été annulée à deux reprises par le passé. La dernière annulation remonte à avril 2009 (lire notre article) : l’attribution n’a pas été validée par la Commission nationale des marchés publics (CNMP) après la plainte d’un concurrent. Selon nos informations, les concurrents des constructeurs français contestent les termes de rédaction du cahier des charges. Ce dernier prévoit des spécificités techniques qui favorisent nettement les deux constructeurs français, Peugeot et Renault. Les dimensions retenues pour les véhicules excluent en effet les constructeurs asiatiques – la taille de leurs véhicules est petite- et allemands – une taille légèrement plus grande. Les dimensions retenues sont presque identiques à celles du Boxer (Peugeot) et du Master (Renault). Dans le procès verbal d’ouverture des plis techniques dont TSA a obtenu une copie, Renault a soumissionné via quatre entreprises différentes (Renault Algérie, Renault France, C. Micen Allemagne et C. Micen Jordanie). Peugeot a présenté des offres à travers sa filiale algérienne et sa maison mère en France. Deux constructeurs allemands (Sovac et Mercedes) ont présenté des offres même s’ils ne répondent pas aux spécificités techniques retenues dans le cahier des charges. Les constructeurs asiatiques sont absents car exclus de fait. Enfin, l’offre de l’italien FIAT n’a été pas retenue : elle a été déposée une demi-heure avant la limite de dépôt des offres. Le rejet de l’offre de FIAT serait intervenu après les protestations des représentants de Renault et Peugeot. L’attribution de ce marché, si elle validée, ouvrirait les portes d’un contrat de plusieurs centaines de millions d’euros pour les deux constructeurs français. En effet, ce premier contrat fait partie d’un projet global prévoyant l’acquisition de plusieurs milliers d’ambulances destinées notamment à équiper les futurs centres de secours de l’autoroute est-ouest. Deux nouveaux appels d’offres viennent d’ailleurs d’être publiés par la Protection civile, avec les mêmes conditions techniques favorables à Renault et Peugeot. Le premier (N 08/2009/DGCP) concerne l’acquisition de 682 ambulances et le second (N 07/20009/DGCP) porte sur 153 ambulances. Peugeot part déjà favori : en plus des dimensions retenues, le règlement prévoit qu’un constructeur qui a déjà remporté un contrat avec la Protection civile obtient un bonus automatique de 15 points sur 50 dans la note technique. Contacté par TSA, la direction de la Protection civile n’était pas disponible pour commenter nos informations.

El Kenz
Lundi 29 Mars 2010 - 23:01
Lu 2371 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+