REFLEXION

CONTESTANT LA REOUVERTURE D’UN BAR : Près de 300 citoyens ferment la route à Tiaret



CONTESTANT LA REOUVERTURE D’UN BAR : Près de 300 citoyens ferment la route à Tiaret
Pendant près de trois heures, le chemin reliant le quartier « Lishner » à la cité « Rousseau », a été catégoriquement fermé par près de 300 citoyens revendiquant la fermeture du bar dénommé « Le patriote », lequel était fermé depuis près de cinq années suite à un litige entre deux familles ainsi que des héritiers, le temps où beaucoup de citoyens s’interrogent sur l’origine de l’autorisation d’ouverture de bar en soulignant que ce bar suscite plusieurs interrogations  de par son implantation .  Ce bar est mitoyen de deux CEM (CEM Bakr Ibn Hamad et CEM Hamdani Malika), ainsi que du siège de la direction de l’éducation, et du siège de plusieurs syndicats de l’enseignement, et à quelques 250 mètres se trouve une école primaire, soit un véritable carrefour d’éducation et selon des voisins « … ce bar est un véritable défi aux citoyens et aux autorités ». « Qui a délivré cette autorisation ?! Et dans quelles conditions ? »… La rue « Mâarouf Ahmed » étouffe sous le poids des contestataires, et M. le chef de daïra accompagné du P/APC ont fait des promesses et vers 11 heures de ce lundi 24  décembre 2012, les rues ont été libérées et les bars sans autorisations sont pour l’heure l’axe des soucis des policiers. 
 

Abdelkader Berrebiha
Mardi 25 Décembre 2012 - 00:00
Lu 389 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+