REFLEXION

CONSTRUCTIONS ILLICITES ERIGEES SUR LES TERRES AGRICOLES : Le wali d'Oran annonce la reprise des démolitions

Suite à la prolifération des habitations illicites sur les terres agricoles, toutes les communes de la wilaya ont été instruites pour procéder à une opération de recensement de ces constructions, avant l'entame des opérations de démolition. Des mises en demeure seront adressées à tous les contrevenants pour quitter les lieux avant l'intervention de la force publique.



Selon des sources proches de la commune d'Oran, la décision intervient dans le cadre des dispositions prises par la wilaya d'Oran pour l'éradication des constructions illicites. Le wali d'Oran a, en effet, annoncé la reprise des démolitions des constructions illicites érigées sur le domaine forestier et sur les terres agricoles. Toutes les communes sont tenues de mettre en place un programme de démolition en collaboration avec les services de l'ordre qui seront réquisitionnés à l'occasion. Dans ce contexte, une première opération de démolition de 80 constructions illicites érigées sur un domaine agricole a été menée, il y a une dizaine de jours, dans la localité de Hassi Bounif relevant de la daïra de Bir El-Djir. L'action pilotée par les services de l'APC de Hassi Bounif, de la daïra de Bir El-Djir, des services agricoles et des représentants de la wilaya a ciblé les bidonvilles et les clôtures construits anarchiquement sur des terres agricoles. Une commission représentée par les services de l'APC, de la daïra a été mise en place pour veiller au bon déroulement de cette action qui intervient conformément aux directives du wali d'Oran, plusieurs engins ayant été mobilisés par la daïra pour procéder à l'éradication du squat de ces terrains. La démolition se faisait au fur et à mesure en présence des forces de la gendarmerie appelées en renfort pour éviter tout débordement de la foule. Fort heureusement, aucun incident n'a été déploré. Dans le même sillage, les services d'intervention ont procédé à la démolition de 15 autres constructions illicites occupées. Pour les services chargés d'exécuter ce programme, cette action a été précédée de mises en demeure qui ont été adressées aux occupants. Ceux-ci ont été informés que les constructions étaient érigées de manière anarchique et illégale. Pour mener à terme l'opération, une commission chargée du recensement du bidonville a été installée afin d'élaborer un listing précis et détaillé sur les squatters. Au niveau de la wilaya d'Oran, le programme mis en place en application des directives du wali d'Oran se poursuit toujours. Le plus grand nombre de ces habitations de fortune sont situées au niveau des communes de Sidi Chahmi, Es-Sénia, Haï Bouamama. Notons, par ailleurs, que 900 constructions illicites érigées sur le domaine forestier ont été démolies ces trois dernières années. 

Medjadji H
Mercredi 23 Janvier 2013 - 00:00
Lu 453 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+