REFLEXION

CONSTITUE D’ENTREPRENEURS, D’UN ETUDIANT ET D’UN GERANT DE CYBERCAFE : Démantèlement d’un réseau national de trafic de documents à Alger



La brigade de la gendarmerie nationale de Sehaoula, (Alger) a mis fin aux agissements d’un réseau national spécialisé dans le trafic de décisions d’attribution de lots de terrain en échange d’importantes sommes d’argent évaluées entre 60 et 750 millions de centimes selon des sources concordantes. Les membres du réseau sévissaient à Alger et ses environs, où huit suspects ont été arrêtés parmi eux des commerçants, des entrepreneurs, un étudiant, un technicien en informatique, en plus d’un gérant d’un cybercafé qui a aménagé tout un atelier pour le trafic de documents officiels selon la même source. Le démantèlement du réseau est intervenu grâce à la vigilance d’une victime qui s’en est aperçue de la supercherie  et est allée déposer plainte auprès des services de la gendarmerie de Douéra, qui ont lancé une enquête approfondie ayant permis à l’interpellation des huit suspects qui sont âgés entre 25 et 63 ans selon la même source. Les mis en cause résident à l’Est du pays, ils sont originaires des wilayas de Jijel et Mila, parmi eux le principal suspect qui gère un cybercafé qui facilitait l’accès aux documents officiels. Ce dernier pour parer à toute situation imprévisible, avait installé des caméras à l’entrée du cyber, en vue d’appréhender tous les dangers qui pouvaient lui nuire, mais malgré tout cela, il est tombé dans les mailles des services de la gendarmerie et s’est fait attraper selon la même source. Beaucoup de matériels ont été saisis par les gendarmes constitués de micro-ordinateur très sophistiqués des scanners, une imprimante et 67 documents entre décisions d’attribution et permis de construction, en plus d’un fusil de chasse et trois boites de cartouches selon la même source. Par ailleurs, le nombre de personnes ayant été trainées à la tromperie par ce dangereux réseau, est de six victimes, deux d’entre elles, sont de Ghardaia, le reste résident à Alger. Les suspects seront présentés après la procédure d’usage devant le procureur de la République prés le tribunal de Koléa, pour le délit de constitution d’un réseau de malfaiteurs, faux et usage de faux et escroquerie.

GA
Vendredi 11 Octobre 2013 - 22:00
Lu 108 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+