REFLEXION

CONFORMITE DES PRIX ET SECURITE DES LIEUX : Le marché de gros des fruits et légumes de Sayada mis à l'index

Géré dans une anarchie totale, le marché de gros des fruits et légumes de Sayada vient de faire l'objet d'une inspection effectuée par les agents de la direction du commerce ,qui interpellent son adjudicataire à se conformer aux bonnes règles liées à l'activité commerciale, tout en assurant un peu plus de sécurité au sein du souk et lutter davantage contre la spéculation des prix ,qui règne en maîtresse des lieux.



Longtemps géré dans une anarchie, unique loi régnante sur ses circuits commerciaux d'un coin à l'autre, nageant dans une saleté "effroyable" où la moindre règle d'hygiène est interdite de séjour, le Souk est  infiltré par des bandes de voleurs qui n'hésitent point à agresser et ruiner les citoyens trop naïfs ,et surtout trop distraits. Le marché de gros des fruits et légumes, appelé communément "Souk El Lil" vient de faire l’objet d’une inspection des agents de la direction du commerce, qui ont sommé son adjudicataire locataire de se conformer à la réglementation du code de commerce en vigueur et surtout, respecter les clauses du cahier des charges, qui  semblent être piétinées au point d’être totalement négligées. A cet effet, ce dernier a été mis en demeure de veiller au rétablissement de la sécurité du site commercial qui malheureusement ne jouit d’aucune mesure sécuritaire et à fini par devenir un lieu dangereux infréquentable en raison de la présence de malfaiteurs, auteurs de plusieurs agressions et vols commis à l’encontre de dizaines de commerçants   qui occupent les lieux. Par ailleurs, pour éviter tout malentendu, il a été recommandé  au responsable susnommé d’interdire l’accès aux spéculateurs de tous bords, et permettre uniquement aux collecteurs livreurs de produits agricoles collectés auprès des producteurs et commerçants de détail en fruits et légumes de pénétrer dans le Souk. A ce titre, il a été mis fin à l'activité des intermédiaires, dont certains effectuent des transbordements de camions sans pour autant être producteurs,  collecteurs ou détaillants en commerce. Le locataire de ce marché de gros en fruits et légumes d’une dimension nationale, brasant des milliards par jour, finira t-il par appliquer ces mesures qui plaident pour une bonne pratique commerciale où la spéculation sur les prix qui flambent en ces jours ne sont pas du goût du consommateur, qui ne cesse de se faire arnaquer et déplumer.

L. Ammar
Lundi 27 Janvier 2014 - 17:28
Lu 121 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+