REFLEXION

CONFORMITE DES ENTREPRISES ALGERIENNES AUX NORMES : 98% des entreprises ne sont pas certifiées

La conformité aux normes n’est pas toujours prise en compte par les entreprises algériennes. Selon le responsable de certification de bureau Veritas Algérie, les dirigeants des entreprises n’ont pas la culture de la certification, la preuve seulement 1.5% font appel à cette procédure.



Selon, M. Abdelkader Boudjellal, responsable de certification au bureau Veritas Algérie,Plusieurs produits circulent sur le marché algérien, et ne répondent pas aux normes et ne sont pas, non plus, certifiés. C’est une réalité qui est liée à l’absence d’un contrôle rigoureux de la part des autorités concernant l’application de la réglementation, alors que les lois sont claires à ce sujet. Cette situation touche surtout l’agroalimentaire ou l’automobile et l’électronique.Au niveau de notre bureau, nous essayons de promouvoir la qualité dans les entreprises en les faisant certifier aux normes internationales ISO9001 pour le management de la qualité en générale et la 22000 pour ce qui concerne les dangers alimentaires. Il y’a beaucoup d’entreprises algériennes qui sont certifiées dans différents secteurs nous avons atteint mille entreprises certifiées en Algérie. Ces chiffres restent insuffisants par apport à la taille du marché, ou le potentiel est de près de 60 000 entreprises. Nous sommes encore à peine à 1.5% du marché et il reste encore beaucoup à faire. Les raisons sont nombreuses, nous avons d’abord les PME sont des entreprise familiales qui ne prêtent pas d’attention à la normalisations, cependant, elle sont obligés de le faire, s’ils veulent travailler avec les multinationales qui sont exigeants là-dessus. Mais il y’a aussi l’aspect culturel, d’ailleurs nous faisons un travail de sensibilisation et des formations que nous offrons aux entreprises.Cet intérêt pour la certification vient du fait que les entreprises savent que pour mettre un produit sur le marché, elles doivent répondre à des normes internationales.Selon, M. Abdelkader Boudjellal ,la certification est devenue un enjeu commercial, car les entreprises sont face à une concurrence importée qui se base beaucoup sur la qualité, ce qui les met dans l’obligation de certifier leurs produits. « A ma connaissance, nous sommes cinq organismes pouvant accorder la certification ISO. Nous ne sommes présents sur le marché algérien, à travers la certification que depuis 2008, « Nous sommes accrédités par des organismes internationaux et depuis quatre ans un organisme algérien (Algérac) nous a accrédités pour certifier en Algérie. Jusqu'à présent nous avons certifié près de 112 entreprises algériennes », conclu, M. Abdelkader Boudjellal.

Ismain
Dimanche 16 Juin 2013 - 08:34
Lu 153 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+