REFLEXION

CONFLIT ALGERIE TELECOM-EEPAD : L’affaire est entre les mains de la justice

Le conflit commercial opposant Algérie Télécom et l’opérateur privé Eepad est entre les mains de la justice, qui tranchera sur cette affaire qui a défrayé la chronique ces derniers mois.



CONFLIT ALGERIE TELECOM-EEPAD : L’affaire est entre les mains de la justice
Selon, Hamid Bessalah, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Algérie Télécom «doit récupérer son argent». Il s’agit des créances que l’Eepad n’a pas honorées et malgré les rencontres de conciliation déjà organisées, il semble donc que seule la voie de la justice est à même de régler ce conflit.Actuellement, l’Eeapd est à l’arrêt et toute reprise des activités est conditionnée par le payement des dettes et cela «dépendra des propriétaires de l’entreprise», a déclaré le ministre sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale. Outre ce dossier, Hamid Bessalah a fait un tour d’horizon sur le secteur des télécoms qui se développe de plus en plus en Algérie. Cela s’explique, par exemple, par le nombre d’abonnés pour les téléphones fixe et mobile qui est de «31millions aujourd’hui ». Pour la téléphonie mobile le taux de couverture est de «95% en attendant d’atteindre les 100% grâce aux encouragements que nous donnerons aux trois opérateurs afin d’aller vers les zones les plus reculées du pays», a-t-il souligné. Et dans ce contexte, Hamid Bessalah a démenti toute information concernant le retrait de Djezzy du marché algérien. Bien au contraire, «Djezzy continue d’activer en Algérie d’une manière intense», affirmé le ministre, ajoutant que l’opérateur en question a «beaucoup d’abonnés, un bon réseau commercial et technique dont 6000 Bts». Hamid Bessalah est catégorique «à ce jour, Djezzy n’a exprimé officiellement aucune intention de se retirer du marché algérien et ce que dit la presse est autre chose». Pour ce qui est de l’accès à l’Internet, il faut dire que le nombre fixé pour 2009, à savoir 1,2 million d’abonnés à l’ADSL n’a pas été atteint puisque que l’Algérie ne compte que 77 000 abonnés. Cela est dû en grande partie aux lignes téléphoniques qui n’étaient pas «éligibles au haut débit». Un travail a été engagé dans ce sens, qui a permis de «mettre à niveau 96% de ces lignes «. Amoyen terme, le nombre d’abonnés atteindra «6 millions en 2013», a-t-il dit. Pour Bessalah, les moyens techniques existent car l’Algérie a le plus grand réseau de fibre optique dans la région. Reste que le prochain objectif est l’amélioration de la qualité. Le ministre est revenu, par ailleurs, sur le programme «Ostratic 2» que le département qu’il dirige compte lancer. «Il y a un montage financier qui se fait et nous espérons que le problème de crédit bancaire ne se posera pas». Contrairement à ce projet, celui de l’utilisation de la carte magnétique semble avoir du succès chez les clients d’Algérie Poste. Selon le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, «3 millions de cartes sont utilisées sur les 5 millions distribuées jusque-là et nous comptons arriver à 2000 distributeurs au niveau national», at- il souligné.

Sadek
Samedi 6 Mars 2010 - 10:23
Lu 715 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+