REFLEXION

CONFERENCE REGIONALE SUR L’INITIATION DES JEUNES AU DISCOURS : Belkhadem appelle les jeunes à transmettre le message de Novembre 54



CONFERENCE REGIONALE SUR L’INITIATION  DES JEUNES AU DISCOURS : Belkhadem appelle les jeunes à  transmettre le message de Novembre 54
La mouhafada du FLN de la wilaya de Mostaganem a abrité ce jeudi, la 4eme conférence, avant celle de Ouargla, ayant pour thème l’initiation des jeunes militants du FLN, à l’art du discours et développer leur compétences de communication. La conférence a été présidée par M.Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du parti du FLN. En cette matinée du jeudi 14 Octobre 2010, ça grouille de monde, une activité particulière à la Mouhafadha du FLN de Mostaganem. Tout le monde sur le qui vive. A 9 heures tapantes le cortège officiel aux gyrophares assourdissants, arrive devant le siège de la Mouhafada. Le secrétaire général du parti du FLN, M.Abdelaziz Belkhadem et la délégation qui l’accompagnait, venaient d’arriver. Accueillis sur le perron par le M.Hamid Bendahmane, secrétaire de la Mouhafada, sous les applaudissements des militants et la troupe traditionnelle de la zorna « T’bal », M.Abdelaziz Belkhadem a reçu au siège de la mouhafada, une délégation espagnole du parti socialiste ouvrier espagnol, dirigée par M.José Antonio Espejo, coordinateur du département de politique internationale et de la coopération, accompagnée de Mme Laura Ballarin, conseillère au même département. Les discussions ont duré plus d’une heure autour de sujets d’intérêt commun. Vers 10 heures, le secrétaire général, accompagné de ses hôtes, se dirigea vers la salle des conférences de la mouhafada. Une salle archicomble, plus de 400 participants venus des huit wilayas retenues, Mostaganem, Oran, Relizane, Tiaret, Tissemsilt, Chlef, Djelfa et Tindouf. Après une psalmodie du Coran récitée par une enfant, c’était au tour de l’hymne national. M.Abdelkader Zehali, membre du bureau politique, chargé de la jeunesse et des étudiants, a donné la parole à M.Hamid Bendahmane, pour sa traditionnelle intervention d’hospitalité. Dans son discours d’ouverture, le mouhafed a tenu à saluer les instances centrales du parti et à leur tête M.Abdelaziz Belkadem, secrétaire général du parti, pour la confiance placée en les militants de la mouhafada de Mostaganem, qui a eu l’honneur et le privilège d’être choisie, pour abriter cette conférence. Aujourd’hui, Mostaganem est la capitale du FLN, avant de souhaiter la bienvenue aux invités du parti en l’occurrence M. José Antonio Espejo et Mme Laura Ballarin, représentants du parti socialiste ouvrier espagnol. Ensuite, c’était au tour du patron du FLN d’être invité à prendre la parole devant une assistance enthousiasmée, par l’ambiance et le climat qui y régnaient. M.Abdelaziz Belkhadem, d’emblée à pris le sujet du jour à bras-le-corps, en donnant un cours magistral sur l’art et les techniques du discours politique. En joignant l’art à la manière, M.A Belkhadem a su séduire une assistance composée de 350 jeunes militants du FLN venus de tous les coins du pays. « Entendre le patron du FLN discourir, est une pure merveille », nous lança un jeune militant de Tindouf. Le secrétaire général du parti, a tenu à mettre en exergue l’argumentation du discours politique. Il dira : «Le discours ne peut s’envisager sans une attention particulière à des questions depuis toujours soulevées par la tradition rhétorique et reprises par les théories actuelles du discours et de la communication ». Le discours politique peut-il être défini comme un genre spécifique ? Quels sont les rapports établis entre les théories, les modèles et les pratiques effectives ? Quelles relations le discours politique entretient-il avec l'art littéraire ? Quelle part accorder à la théâtralité dans le dispositif scénique où il prend place ? Peut-on évoquer, à côté de la démonstration et de la séduction, la figure de la manipulation ? Comment la conduite du discours s'accommode-t-elle de la violence, celle des actes qu'il régulerait et celle qui lui est propre ? L’idée d'une dégénérescence du discours politique correspond-il à une réalité ou n'est-elle qu'un lieu commun ? Rhétorique et des analystes de la communication politique, vise ainsi à réévaluer la constitution historique et les enjeux argumentatifs d'un tel discours. Tels sont les arguments qui définissent le discours, abordés point par point par l’orateur. En s’adressant à une jeunesse avide de savoir, par un langage simple, M.Belkhadem a démontré une fois de plus, que notre jeunesse sait saisir les opportunités, elle sait écouter et elle sait apprendre. Dans ce cadre, il a appelé les jeunes militants « à maitriser l’art du discours pour transmettre le message et la pensée du FLN et les principes de Novembre 1954, aux nouvelles générations ». Des orientations et des conseils pédagogiques « pour attirer, retenir l’attention et mieux convaincre l’auditoire » ont été prodigués à cette occasion par le secrétaire général et des membres du bureau politique du FLN, aux jeunes participants à cette rencontre régionale qui ont prononcé des discours autour de divers thèmes.

Ahmed Mehdi
Samedi 16 Octobre 2010 - 00:01
Lu 661 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+