REFLEXION

CONCOURS DU EL-LUH EL MAHFOUD A LA MAISON DE LA CULTURE : Un acte cultuel et culturel



Le concours de la plus belle ALLUHA EL CORANIA EL MAKHTOUMA est l’événement qu’abritera la maison de la culture Abderrahmane Kaki du 23 au 25 Août courant. Parrainé par le wali de la wilaya de Mostaganem, ce concours gratuit est ouvert à tous les élèves et maitres coraniques de tous les âgés résidents à Mostaganem. Il a pour thème, « les éclosions de la beauté d’une tablette coranique » nous apprennent les organisateurs à savoir Mr Hadj Adda Bentounes, président de l’association Cheikh El Alawi pour l’éducation et la culture Soufi en collaboration avec M. Belaidouni Sid Ahmed concepteur de l’idée du concours et des natifs de Tigditt, tel M. Benchehida Mansour qui se sont rendus à « Réflexion », ce samedi pour nous faire part de leurs projets relatifs à la réhabilitation de cet important support pédagogique d’antan qui rappelle l’ambiance de fête qui accompagnait le « khatm » et à laquelle participait tout le quartier . Par souci d’authenticité, ALLUHA présentée devra être ornementée sans ajouts d’éléments étrangers à l’art traditionnel d’enjolivement, sur support en résine naturelle et sans modifications pouvant altérer cette œuvre d’art ancestral. Nos interlocuteurs nous ont fait part de la large adhésion des citoyens à leur initiative qui s’insère dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine cultuel et culturel, et pour cause, durant leurs investigations il leur a été donné de constater qu’un grand nombre de personnes ignorait ce que c’était que ALLUHA EL MAKHTOUMA. C’est donc là une opportunité pour rendre à cette nouvelle génération, les repères perdus, surtout quand ils sont avant-gardistes comme ce support qui consacre les valeurs et spécificités algériennes qui font que des sociétés modernes utilisent les procédés pédagogiques pratiquées à l’école coranique il y a très longtemps et qui ont fait que la majorité des algériens à l’époque coloniale savait lire et écrire en arabe donc alphabétisée même dans les fins fonds des douars et dechras algériens ce qui incommoda l’occupant. M. Benchida souligne qu’ALLUHA s’inscrit parfaitement dans le développement durable, en temps que support d’apprentissage naturel et réutilisable durant tout le cursus et réalisant l’économie de papiers. Le concours sera enrichi par l’exposition à titre honorifique, des ALLUHA de différentes régions du pays qui s’imposeront par la beauté de leur calligraphie et de leurs couleurs. A ce jour, les organisateurs ont reçus des ALLUHA de Nedroma, Tlemcen, Tighennif , Relizane etc.. La projection d’un film sur le processus de fabrication de cet outil est programmée ainsi que l’exposition de plusieurs panneaux illustrant la révélation du Coran, retraçant l’historique des Massahifs qui sont touchés, eux aussi par la révolution numérique à savoir que dès les années 80, sont devenus des livres électroniques. Les panneaux décrivent aussi EL-MAAMERA et exposent certains livres, outils et des pigments naturels rentrant dans la composition de fabrication des couleurs naturelles utilisées dans la calligraphie des khatms . Par ailleurs en guise de mémoire vivante, des personnes viendront livrer l’expérience vécue et les émotions éprouvées lors des khatms à Tigditt. Pour clôturer ces journées, des communications seront données le 25 de ce mois en marge de ces activités sur « l’éducation dans les écoles coraniques » ainsi que sur « l’aspect artistique de la Alluha ». La visite d’une Maamra est prévue aussi. Nos interlocuteurs disent ne pas s’en tenir à ces trois jours seulement de cette manifestation originale mais ils ont l’ambition de donner à cette manifestation, une envergure nationale. Pour ce faire ils comptent déjà mémoriser les actes de leur manifestation dans un document qu’ils se chargeront de réaliser eux même ainsi qu’un film, premiers outils d’un long processus d’actions et de recherches visant à revivifier l’art traditionnel de la fête du khatm du taleb et réhabiliter ALLUHA en tant que support pédagogique incontestablement efficace. La seconde démarche sera celle de rééditer cette manifestation à Tlemcen puisqu’elle s’inscrit dans l’esprit de «Tlemcen, capitale de la culture islamique ».

ALAA.A
Lundi 22 Août 2011 - 10:57
Lu 376 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+