REFLEXION

CONCOURS DE RECRUTEMENT D’ENSEIGNANTS : Polémique autour des recours

Plus de 200 candidats au dernier concours de recrutement d’enseignants pour les 3 paliers sont dans l’expectative d’une réponse aux recours qu’ils ont déposés auprès de la direction de l’éducation de la wilaya de Mostaganem et qui s’impatientent à recevoir une décision définitive à leurs doléances, alors que la rentrée des classes pointe à l’horizon



En effet, les nouvelles conditions qui ont été exigées aux candidats, sans que cela ne soit explicité auparavant, par le ministère de l’éducation à ces postes d’emploi, à savoir la présentation de l’ensemble des notes des quatre années, a complètement faussé la donne aux examinateurs qui se devaient de revoir tous les dossiers des postulants et de reconsidérer par le classement initial. Or, à ce jour, rien n’a filtré du côté du premier étage du service des examens dont tous les bureaux étaient fermés à double tour, ce lundi 01/09/2014 (journée de réception). Cette nouvelle polémique, si elle n’est pas prise en considération, fera couler beaucoup d’encre et certaines têtes bien ancrées dans ce service  devraient changer d’horizon après un bon coup de veinette. Le personnel du service concerné aurait-il été mis en congé et libéré pour pourrir une situation qui dégénérera très probablement cette rentrée scolaire ? D’après certaines informations provenant d’autres wilayas, tous les candidats auraient été convoqués par les directions de l’éducation de leurs wilayas respectives en leur exigeant de se présenter avec tous les relevés de notes de toutes les années scolaires ! Les listes proclamées auraient été retirées par la suite pour les modifier en fonction de cette nouvelle mesure et en temps réel. Or à Mostaganem seules les plus nantis ont été avisés discrètement ou d’autres plus chanceux ayant appris la nouvelle à temps par la presse. Les autres « oubliés » devront prendre leur mal en patience, car aucune convocation n’a été adressée aux candidats en lice. Pour rappel, l’éducation nationale nécessite un renforcement de ses effectifs de  23 931 postes qui se répartissent comme suit : primaire 14694, moyen  6256 et 2981 pour l’enseignement secondaire. Si l’Etat a permis à ces milliers de jeunes diplômés de présenter leurs candidatures aux fins  de décrocher un emploi tant espéré pour assurer leur avenir professionnel, il n’en demeure pas moins qu’avec cette nouvelle bourde, toute cette opération de recrutement risque d’être discréditée et les nombreuses interrogations suscitent des réponses claires, spécifiques et motivées

B.CHERIFI
Mardi 2 Septembre 2014 - 17:24
Lu 194 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+