REFLEXION

COMPOSEE DE 18 HAUTS CADRES DU CENTRE DES HAUTES ETUDES : Une délégation du ministère français de l’Intérieur en visite à Oran

Dans le cadre de la coopération bilatérale sécuritaire entre l’Algérie et la France, une délégation du centre des hautes études du ministère de l’Intérieur français (CHEMI), conduite par son directeur Jean-Martin Jaspers, composée de 18 hauts cadres relevant des différents services de sécurité (Gendarmerie et Police) de ce pays, a rendu visite à la Sûreté de wilaya d’Oran, ce jeudi, après sa visite à Alger.



Cette visite s’inscrit dans le cadre de l’échange d’expériences  professionnelles  et de formation et vise la promotion de la coopération entre la  police Algérienne  et les institutions sécuritaires françaises.  Rappelons que cette délégation a été  reçue  par M. Hamel Abdelghani, Directeur de la Sûreté Nationale, à Alger, où les deux parties ont échangé leur expérience sécuritaire, et ce dans le cadre de la formation et d’échange de  délégations entre les deux pays.  La délégation française a été bien ravie par cette rencontre et par le progrès scientifique et professionnel  de la police Algérienne, dans la lutte contre la criminalité et le crime organisé, ainsi que les programmes élaborés par la DGSN, en matière de formation et de prise en charge des  besoins socioprofessionnels des agents de la Sûreté, dans le but d’assurer  des conditions convenables leur permettant  d’accomplir leur mission d’une façon professionnelle.  Dans ce même sillage, et sur instruction du DGSN,  le chef de la Sûreté de wilaya d’Oran, a reçu jeudi le 29 janvier 2015, la délégation française, où  des explications sur la gestion des services de la police relavant de la Sûreté de wilaya d’Oran, ont été présentées à la délégation, du fait que la wilaya d’Oran est considérée, deuxième wilaya, après Alger, de par son importance.  Durant cette rencontre, un lot d’explications a été présenté,  sur les méthodes   et les mesures mises en place par les services de la police pour lutter contre la criminalité sous toutes ses formes, notamment le crime organisé, à savoir : la  lutte contre la drogue, le blanchiment d’argent,   les réseaux criminels internationaux et  la cybercriminalité. La délégation française fut surprise  par les mesures de lutte contre la criminalité et le résultat réalisé par la police en particulier  en matière de lutte anti stupéfiants.   A la fin de cette rencontre, un débat a été ouvert sur les expériences des deux parties, en matière de formation, prise en charge  sociale et sanitaire des agents de la police, en plus des nouvelles méthodes suivies par les policiers dans le cadre de la lutte contre la criminalité à travers la wilaya d’Oran.

Rym. B
Vendredi 30 Janvier 2015 - 16:52
Lu 697 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+