REFLEXION

COMMUNE DE HASSI BOUNIF : Les habitants de « Zaouia » exigent le bitumage des routes

Les habitants de la région de « Zaouia », relevant administrativement de la commune de Hassi Bounif, à Oran, se plaignent de nombreux problèmes qui pèsent sur eux, et altèrent leur existence depuis des années sans connaître le chemin d’une quelconque solution.



En premier lieu, arrive le problème de l'absence de l’aménagement des routes, et ce, malgré les nombreuses plaintes adressées par les résidents aux instances concernées, selon leurs déclarations, en soulignant qu'elles n’ont reçu à ce jour, aucun écho positif, où les routes  se trouvent dans un état lamentable et manquent complètement de bitumage, et ce  qui rend la situation plus pire encore, la présence d’étangs et marécages d'eau  de boue et de poussière à cause de leur situation désastreuse, et même les trottoirs ne sont pas épargnés de l'usure due aux opérations de forage en cours. Le même scénario se pose pour les bouches d’égouts qui ne sont plus en mesure de confiner de l'eau, surtout pendant les chutes de pluie, ce qui transforme les routes détériorées en flaques d'eau et de boue, poussant les citoyens à se demander sur le rôle des parties responsables au sujet du problème lié à l’obstruction des bouches d’égouts, un problème qui est encore posé  à travers de nombreuses régions, malgré des budgets réservés par la wilaya, afin de remédier à ce problème. Et si seulement la souffrance de la population se limitait à ce seul problème, mais elle va ainsi au-delà de la détérioration de l'éclairage public, d'autant plus que nous sommes en hiver, où la nuit se pointe rapidement, soulignant que l'absence de l'éclairage public a contribué à la croissance de certains maux sociaux, tels que les vols et d'autres méfaits, où les délinquants exploitent la détérioration  de l'éclairage public pour effectuer des vols, surtout pendant la nuit, ce qui soulève les craintes chez les habitants et les poussent à exiger des solutions rapides. En plus de cela, les habitants de la région ont exigé le retrait de la décharge située sur la voie publique qui est devenue une source d'émission de mauvaises odeurs suffocantes et un refuge pour les animaux errants. Tous ces problèmes et d'autres ont fait que les habitants s’interrogent sur leur part du développement local, comme d'autres régions, et sur le rôle des élus et de la commune qui est pleinement informée au sujet de leurs problèmes, mais à ce jour, aucune mesure n’a été prise en leur faveur,  pour trouver des solutions à ces problèmes que les habitants ne cessent de supporter amèrement pendant une longue période, tout en gardant l'espoir de solutions rapides à leurs préoccupations et à l’amélioration de leur cadre de vie grâce à la programmation de projets de développement bénéfiques.       

Touffik
Samedi 23 Janvier 2016 - 17:39
Lu 126 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+