REFLEXION

COMMISSION NATIONALE DE SUPERVISION DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE (CNSEL) : Les magistrats invités à ancrer la démocratie



Le président de la Commission nationale de supervision de l’élection présidentielle du 17 avril prochain (CNSEL), Brahmi Lachemi a invité, jeudi à Alger, les membres de la commission à concourir à l’ancrage des principes de la démocratie et à la consolidation des fondements de l’Etat de Droit.  Intervenant à la cérémonie d’installation des membres de la CNSEL, M. Brahmi a mis en relief la nécessité de "participer à l’ancrage des principes de la démocratie et à la consolidation des fondements de l’Etat de Droit". "Les magistrats sont conscients du poids de la responsabilité qui leur incombe à l’égard de la nation et aux yeux de l’Histoire", a-t-il souligné assurant que ces derniers "oeuvreront, sans relâche, à accomplir au mieux ce devoir national dans le cadre des attributions qui leur sont conférées dans le respect des principes de Justice et d’équité, à appliquer la loi et à se conformer à la conduite du magistrat fidèle aux principes de la Justice". "Dans leur supervision du déroulement du processus électoral, les magistrats membres de la CNSEL sont, essentiellement, habilités à s’assurer de la conformité de ce processus aux dispositions de la loi organique relative au régime électoral et aux textes d’application y afférents", a poursuivi M. Brahmi. Dans ce contexte, le président de la CNSEL a estimé important de "faire preuve de neutralité et d’indépendance et d’être présent au niveau de toutes les circonscriptions électorales y compris celles ou doivent voter les membres de notre communauté établie à l’étranger", ajoutant que les lois régissant l’action de la CNSEL "habilitent cette dernière à assurer la supervision de l’élection présidentielle et à trancher tout dépassement entamant la crédibilité et la transparence du processus électoral".  "Lorsqu’elle constate une quelconque violation des dispositions du code électoral, la CNSEL intervient systématiquement. Elle effectue des visites de terrain tout au long de la campagne électorale et le jour du scrutin et établit des procès-verbaux de ses constatations. Elle est également destinataire d’avis ou de notifications pouvant provenir de tout électeur, candidat, parti politique ou toute autre partie participant au processus électoral", a-t-il ajouté.              

Nadine
Samedi 25 Janvier 2014 - 17:23
Lu 64 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+