REFLEXION

COMMERCE INFORMEL : La place du 1er novembre évacuée aujourd’hui



La campagne de lutte  contre le commerce informel qui semble avoir pris de la vitesse à travers la ville  de Mostaganem à l’instar des autres villes du pays notamment la place de la mosquée  Badr (1er novembre 54) située en plein cœur de la ville où pas moins de 50 commerçants occupent actuellement cet endroit illicitement. Voilà  une décision prise par les autorités locales pour leur transfert vers le marché couvert sis à Ain Sefra récemment construit et qui a connu une période d’abandon. Cette opération d’éradication aura lieu aujourd’hui, jeudi,  20 septembre en cédant cette place publique aux citoyens en quête de repos, de paix et surtout la propreté des lieux, qui rentre dans le cadre de la démarche gouvernementale tendant à réhabiliter les services publics locaux et à améliorer les prestations fournies aux citoyens et son cadre de vie. C’est fini donc, les attroupements des trabendistes dans les rues et ruelles acquises au commerce de l’informel,  qui s’est propagé partout telle une pathologie incurable. Selon des sources proches de ce dossier de l’informel, tous les jeunes trabendistes vont bénéficier prochainement d’endroits appropriés leur permettant d’exercer dans la légalité leur activité. Et  pour réussir cette opération qui vise à intégrer les commerçants informels dans l’économie légale, un dispositif sécuritaire sera présent le jour « J » afin de sécuriser les lieux et parer à toute défaillance. En conclusion, interrogés, certains citoyens à ce sujet ne sont pas allés par trente six chemins pour afficher leur satisfaction totale et leur liesse en signe de soutien et d’appui à cette opération de lutte contre l’informel pour la propreté des rues et places publiques qui étaient gangrenées par le commerce parasitaire. Nos interlocuteurs ajoutent également que la satisfaction ne sera totale que lorsque tous les quartiers seront nettoyés et nos trottoirs seront libérés comme c’est le cas des commerçants du quartier El Matmar.      

Tayeb Bey Aek
Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:00
Lu 604 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par mustapha S Paris le 20/09/2012 10:39
Enfin une bonne nouvelle et de l'équité pour tous après de longues années d’atonie.
Les boutiques aussi doivent être priées de rentrer leurs étals sur les trottoirs sous peine d’amende quand il y de l'abus bien-sûre ! alors les cafés n'ont parlant pas ...les piétons sont forçés à froler les tables ou changer de direction sous les regards indiscrets d'une grande majorité des consommateurs adossés à rien "foutre".
Enfin la ville de Mostaganem décide de partir à la reconquête de la rue de la République, en s’attaquant à ses principaux acteurs ( les commerçants...) c'est presque croyable !
la police, à la demande de la municipalité, doit verbaliser systématiquement ceux qui sortent leurs étals sans autorisations sur la rue piétonne , empiétant par la même sur l’espace public.
Etaler sa marchandise sur un trottoir , on voit ça un peu partout dans les grandes villes même en europe , c'est bien quand c'est bien fait mais , c'est limité par une zone infranchissable pour et par la priorité piétonne ; et on appelle cela "le respect" d'autrui; et en plus les trottoirs sont trés larges .
Des anecdotes , on peut en citer à la cité...
Que dire des stationnement des deux côtés d'une rue paralléle (route d'Oran en sortant de la ville à gauche ) empéchant la circulation sur les deux sens à cause de deux ou trois cafés sous des arcades des nouveaux bâtiments , les uns collés aux autres "incroyable" ! (..au pire faire un sens unique au moins .. ) ou l'interdire à la circulation sur une zone précise .
où est l'utilité économique et commerciale? si on ajoute à cela la nuisance pour les riverains c'est une autre histoire ... Allez voir , et vous verrez !
On n'a pas le droit de laisser faire , mais on est confiant , chaque chose en son temps , en tout les cas la chose est toujours là , c'est le temps qui s'envole...

2.Posté par Ghodbane3labladi le 21/09/2012 10:24
Après, il faudra s'occuper des voitures qui stationnent sur les trottoirs obligeant les piétons à emprunter la chaussée.

3.Posté par MERKAK le 21/09/2012 22:17
ENFIN MASJID BADR RESPIRE. JE PENSE QUE EX PLACE TIERS EST TRES JALOUSE

4.Posté par mohamed mazagran le 22/09/2012 19:35
enfin une très très bonne nouvelle.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+