REFLEXION

COMMERÇANTS MALHONNETES : Les fidèles des mosquées refusent de faire la prière à leur côté

Du jamais vu dans un pays musulman, et en ce mois de Ramadhan, des commerçants qui se débarrassent de tous les principes de l’Islam, assoiffés de gain et qui agissent comme des démons.



COMMERÇANTS MALHONNETES : Les  fidèles des mosquées refusent de faire la prière à leur côté
Ce qui se passe à Oran, c’est l’absence totale de la DCP, qui ferme les yeux et ne contrôle plus les prix, alors que certains commerçants agissent dans l’illégalité et augmentent les prix de certains produits de première nécessité tels que le pois chiche qui a atteint les 200 da le kg, sans oublier l’huile, le sucre et même les diouls qui sont vendus à 80 et 90 Da pièce. Par ailleurs, le pain est exposé illégalement et dont le poids est truandé, pour ce qui est de son prix, n’en parlons pas. Ils ne respectent aucun principe en ce mois de piété et de tolérance, comme il a été recommandé par la religion musulmane. Durant la soirée du dimanche des citoyens à la mosquée et après avoir terminé la prière de Taraouih, ont imploré Dieu et maudits ces commerçants qualifiés de sangsues et demandé à ce qui les punisse sévèrement . Le mot Amen, a retenti plusieurs fois par des centaines de personnes et retenti à des dizaines de mètres de la mosquée. Alors que dans une autre mosquée de quartier, des fideles ont exprimés leurs refus d’accomplir la prière d’Al Îcha à côté de certains commerçants d’alimentation générale, des bouchers et des marchands de fruits et légumes qu’ils accusent d’avoir enflammé les prix durant ce mois de piété et de prendre à la gorge les pauvres démunis. Malgré l’intervention de l’assistance, les fidèles, ont quitté la mosquée vers une autre, refusant d’accomplir la prière à côté de ces gens sans pitié, et dont leur seul objectif est le profit et comme on dit dans le jargon populaire, « Ness tah El Fani’ ».

Ibn Khaldoun
Lundi 29 Août 2011 - 10:10
Lu 656 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+