REFLEXION

COMMENT MOSTAGANEM ACHETE LA SALETE A 11 MILLIARDS ! ?



La saleté,  cette tache noire, qui défigure l'image de la ville de Mostaganem depuis près de trois ans  et qui pourtant, coute au trésor de la commune plus de  huit milliards de centimes par an, fait encore  parler de d’elle pour rappeler aux élus que leur commune est toujours à la traine par rapport aux autres villes d’Algérie. Qu’attendent-ils pour balayer  devant leurs portes ?  Alors que la ville touristique  de Mostaganem qui se dit prête à intégrer le train du développement des grandes villes du pays  se parfume chaque matin à l’odeur des déchets qui s’entassent aux quatre coins de la ville , alors qu’elle paye une dizaine de milliards pour sa toilette ; un montant équivalent au budget de deux communes , comme Tazgait et O/ Maalah… Quelle gâchis !
Plus encore, si l’on croit les prévisions financières de l’APC de Mostaganem pour l’année 2014 qui atteignent les  11 milliards cts (soit 110.500.000,00DA), retenus pour s’acquitter des dettes des entreprises de nettoiement, dont une majorité est  inscrite au registre de commerce sous des nom de femmes, et gérées bien sûr par leurs époux ou proches , qui ne sont en réalité que des fonctionnaires à la commune, ou des cadres ailleurs.
A travers cette introduction, j’ai voulu  trouver une entrée à la vraie question du jour , comme je n’ai pas pu formuler ma question  devant cette scène de déluge d'argent, je pose une petite et  simple question à nos respectables élus de la commune de Mostaganem : Du moment où le centre d'enfouissement technique (CET), a fermé ses portes depuis plus de six mois comment vous faites pour le paiement des factures des entreprises de collecte d’ordures ? Sachant que, selon le cahier de charge, ces entreprises sont payées au tonnage, et les bascules du CET ne sont plus en activité, alors comment fait le comptable de la commune pour payer l’entreprise si ce n’est le payement  par forfait !?  Ce qui est une violation flagrante aux clauses du cahier de charges et une surévaluation des montants de la facture.
Pour mieux dire ‘’ un détournement à ciel ouvert. Résultat : les entreprises sont payées par mois comme des salariés, alors elles se s'en foutent du tonnage et de la collecte d’ordures : c’est pourquoi Mostaganem est sale !         

Riad
Mercredi 3 Septembre 2014 - 18:40
Lu 746 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+