REFLEXION

COMMENT AIDER UNE PERSONNE ATTEINTE DE CANCER ? : Comment avoir une bonne écoute



Avoir une bonne écoute signifie essayer d’être attentif aux pensées et aux émotions d’une personne autant que vous le pouvez. Ces conseils devraient vous aider :
-Essayez de rendre l’environnement le plus privé possible. Faites de votre mieux pour avoir l’air à l’aise et détendu, même si vous êtes nerveux.
-Laissez une distance acceptable entre votre ami et vous. Une trop grande distance peut rendre la chose officielle alors que si vous êtes trop près l’un de l’autre, vous pouvez vous sentir à l’étroit. Assurez-vous qu’il n’y a pas d’obstacles physiques entre vous deux. Si votre ami est à l’hôpital et qu’une table vous gêne, vous pouvez dire quelque chose comme « Ce n’est pas très facile de discuter avec une table entre nous deux. Est-ce que je peux la déplacer le temps de ma visite? »
-Laissez la personne atteinte de cancer prendre les décisions. Si elle veut parler, écoutez-la. Ne soyez pas offensé si elle ne veut pas parler.
-Essayez de garder un contact visuel, mais ne le faites pas trop longtemps de sorte que la personne croit que vous la fixez du regard. Il faut que vous sachiez comment elle se sent (le contact visuel peut être vu de différentes façons selon la culture).

Inviter à la conversation plutôt que l’empêcher
-N’interrompez pas la personne. Attendez que votre ami cesse de parler avant de commencer à le faire et accordez toute votre attention à ce qu’il dit. N’essayez pas de penser à ce que vous allez lui répondre ou à ce que vous allez lui dire par la suite.
-Incitez la personne atteinte de cancer à parler librement. Cela peut l’aider si vous hochez la tête et dites des choses telles que « Oui, je vois. » ou « Et puis, qu’est-ce qui s’est passé? » Vous pouvez aussi répéter quelques mots de sa dernière phrase, ce qui l’aidera à sentir que vous l’écoutez.
-Il peut être utile de simplement écouter alors que votre ami parle de ce qu’il veut, même si cela vous angoisse. Si vous trouvez le sujet trop difficile, vous pouvez le lui dire et proposez d’essayer d’en parler une autre fois. Ne changez pas de sujet sans reconnaître que ce dont votre ami parle est important pour vous deux.
-Admettez que vous ne savez pas quoi dire ou que vous trouvez difficile de parler de certaines choses. Le dire ouvertement peut en fait aider à la conversation puisque cela rend la situation moins embarrassante.
-Évitez de donner des conseils sauf si vous êtes certain qu’on vous l’a demandé. Ne le faites pas trop tôt dans la conversation parce que cela mettra fin à la discussion. Ne donnez pas de conseils médicaux et ne parlez pas de l’expérience du cancer d’une autre personne.
-Si votre ami fait de l’humour, participez. Bien que le cancer ne soit pas quelque chose de drôle, l’humour permet très efficacement de faire face aux peurs et aux menaces importantes. Elle peut aider à atténuer des émotions intenses et permet souvent de mettre les choses en perspective. Alors si votre ami a recours à l’humour, soyez de la partie.

Avoir recours au silence et au toucher
-Ne croyez pas que vous devez toujours avoir quelque chose à dire. Le silence peut aider les gens à rassembler leurs idées. Attendez un peu, puis demandez à votre ami à quoi il pensait. Ne précipitez pas les choses, même si le silence semble durer un long moment.
-Tenez la main de votre ami ou touchez-le si ça semble approprié le temps du moment de silence. S’il vous évite, reculez-vous et laissez-lui un peu d’espace.
Permettre à son ami d’être contrarié
Il est important de permettre à la personne de dire qu’elle est triste ou contrariée. Essayez d’être prêt à discuter de sujets difficiles comme la possibilité que le cancer ne soit pas guéri ou la rédaction de son testament. Il peut être tentant d’essayer de lui remonter le moral en disant par exemple « C’est sûr que tu iras bien, essaie juste d’être positif », mais cela ne fera que l’arrêter de parler de ce qu’elle ressent vraiment. Il est préférable de la laisser parler ouvertement et de reconnaître ses émotions.
Si votre ami pleure, n’essayez pas de l’arrêter. Rassurez-le en lui disant que c’est normal. Même si c’est très bouleversant pour vous, les larmes sont une réaction naturelle à l’angoisse et pourraient être source d’une grande délivrance pour votre ami.

Aider de manière pratique
Se rendre utile d’une manière pratique en effectuant des tâches quotidiennes peut vraiment aider une personne atteinte de cancer ainsi que les gens qui en prennent soin. Alors que vous vous occupez du train-train quotidien, elle est en mesure de se concentrer sur son traitement et de s’accorder le repos dont elle a vraiment besoin. Au lieu de dire « Appelle-moi si tu as besoin de quelque chose », soyez créatif. Trouvez quelque chose que vous pouvez faire et proposez-lui de le faire pour elle. Voici quelques idées pour débuter :
-Reconduisez votre ami à ses rendez-vous médicaux et ramenez-le chez lui par la suite.
-Faites son épicerie ou offrez-lui d’aller chercher ses ordonnances.
-Proposez-lui de faire des corvées domestiques, comme aller chercher le courrier, ect .
-Occupez-vous des enfants. Amenez-les à l’école.
-Organisez des rencontres avec leurs amis.       (A suivre )

 

Réflexion
Vendredi 28 Novembre 2014 - 16:41
Lu 173 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+