REFLEXION

COMMEMORATION DE LA JOURNEE DU 28 FEVRIER 1962 A ORAN : Plus de 80 oranais sont morts suite aux attaques de l’OAS



La salle du siège de l’association des anciens condamnés a abrité avant-hier,  une rencontre en présence du président de l’association des anciens condamnés à mort , M.Moueddene  Benaoumeur,du moudjahid et  fils de chahid Benzair Med Hammou, de l’écrivain , historien et professeur à la faculté d’Oran  l’ex maire d’Oran M.Benkada Sadek en compagnie  du grand chanteur Oranais Blaoui Houari ,les anciens condamnés à mort et moudjahidines de la wilaya d’Oran qui ont été très surpris de l’absence des membres des autorités compétentes  de la wilaya d’Oran et  à leur tête l’actuel  P/APC  d’Oran M.Boukhatem  Nourredine qui est  pourtant  membre de l’association n’ a pas daigné répondre à l’invitation de cette frange de société ,nos fidaiines ;ceux qui ont donnés toute leur  vie pour la patrie sont devenus par le temps des martyrs vivant du moment où le  président de l’association des anciens condamnés nous a déclarés devant toute l’assistance « je suis vraiment navré de l’absence des membres des autorités locales et compétentes  que nous invitons à chaque évènement ,malheureusement ils n’ont jamais honorés de leur présence pour des motifs inconnus ». Durant cette cérémonie qui s’est déroulée dans une ambiance aubaine l’historien Sadek Benkada dans sa communication ,il a relaté les faits réels des attaques des voitures piégées de l’ OAS   (Organisation  Armée Secrète) dirigée par le Général  Joseph Katz dépêché par les français à partir de la ville de Montpellier pour  occuper le poste de chef de la 2ème région basée à  Oran en compagnie du capitaine  Si Bakhti .Ces attaques    qui ont éclatés  au niveau  de  la place dit Tahtaha d’Oran ont fait plus de80 morts durant  la journée  du 28 Février 1962 à Oran .Ensuite la parole fut cédée au moudjahid témoin de ces évènements M.Benzzair Mohamed Hammou  en compagnie  de Benaoumeur Moueddene nous ont confirmés les témoignages  des martyrs  qui ont combattus durant l’époque de la guerre de la révolution ont été  relatés par  l’historien Saddek Benkada qui n’a pas manqué d’évoquer le parcours itinérant  des groupes de l’OAS qui ont secoués la population oranaise durant la révolution  et plus précisément  dans les années 1962 avant le cessez le feu .Plusieurs attaques ont été opérées par l’OAS  à  Oran  et Alger et qui ont fait plusieurs centaines  de morts. Et pour conclure, une collation a été organisée aux invités qui ont partagés des  gâteaux et boissons gazeuses dans une grande ambiance de fraternité.             

Medjadji H.
Vendredi 28 Février 2014 - 17:10
Lu 280 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+