REFLEXION

COLLECTE DES ORDURES MENAGERES : À quand un CET pour Mostaganem ?

La question du Centre d’Enfouissement Technique pour la ville de Mostaganem est devenue ces dernières semaines une affaire qui préoccupe bon nombre d’habitants de la localité ainsi que les responsables chargés de la collecte des ordures ménagères à Mostaganem. Car, après la cessation de la collecte des ordures ménagères dans la ville jusqu’à nouvel ordre ceci suscite des interrogations sur l’impact d’une telle décision sur l’environnement local et la raison évoquée par le chef de cabinet du maire de Mostaganem de l’absence de décharge publique dans le territoire de la commune de Mostaganem renforce ce sentiment d’incompréhension concernant l’hygiène publique.



En effet, la commune de Mostaganem est-elle dans l’incapacité de traiter ses déchets ménagers et ce, après le refus de l’APC de Mesra où Mostaganem se débarrassait de ses ordures ? Il est à signaler que l’APC d’Hassi Mamèche a pris la même décision. La mise en place du schéma directeur du plan de gestion des déchets générés par les activités urbaines nécessite une évaluation systématique pour mesurer l’impact des 13 entreprises engagées dans les 13 sites pour leur contrôle rigoureux au niveau du cahier de charge que sur les doubles navettes prévues : 4.380.000 t/an d’ordures ménagères produites chaque année pour la seule commune de Mostaganem soit 12.000t / jour selon la déclaration du délégué de l’APC. La réalisation des centres d’enfouissements techniques des déchets solides urbains pour les 7 communes de Mostaganem va révéler son utilité à la fois de salubrité publique, de la santé publique et sur le plan économique espérons le à court terme par le recours au recyclage des déchets qui sont des trésors cachés pour peu qu’on encourage et accompagne les jeunes investisseurs et en les soulageant des turpitudes des manœuvres bureaucratiques. D’aucun s’interroge pour quand la réalisation du CET pour Fornaka et Hassi Mamèche prévu à Aïn Sidi Cherif ? L’urgence est signalée et appuyée ; les riverains manifestent le ras le bol devant une situation inédite.  Il est à rappeler que depuis la fermeture du centre d’enfouissement technique (CET) de Sour, la commune de Mostaganem connaît un grave problème écologique dû à l’absence d’un CET proprement réservé à la commune de Mostaganem. D’après des témoignages, à  ce jour les décharges sauvages de Hachem et les autres ne sont pas encore éradiquées ; elles continuent à générer des nuisances (dioxine, méthane et autres émanations toxiques). Les poubelles fixes qui sont placées par l’APC çà et là, qui tissent une toile d’araignée sur l’ensemble des rues et des avenues de la commune sont certes importantes mais nécessitent un ramassage régulier. Elles génèrent une dangerosité qui donne d’abord une vision hideuse aux différents sites où elles sont installées, et par rapport aux émanations du méthane qu’elles dégagent, du fait qu’elles sont pleines 24h/24, elles deviennent par conséquent de véritables bombes bactériologiques qui nuisent à la santé de nos enfants en particulier, d’autant plus que ces poubelles ne se referment pas arguant le vol systématique de ces fermetures. À  quand le règlement définitif de ce problème écologique et de gestion du territoire ? Une véritable aberration que la dénommée ‘’Perle de la Méditerranée’’ n’ait pas son propre  CET??

A.S.M
Samedi 28 Février 2015 - 16:51
Lu 482 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+