REFLEXION

CLOTURE DU COMITE CENTRAL EXTRAORDINAIRE DU FLN : Abdelaziz Belkhadem ne cède pas face aux redresseurs



Abdelaziz Belkhadem semble avoir opté pour la manière forte avec les artisans du mouvement de redressement, à leur tête Salah Goudjil. Dans le communiqué final sanctionnant les travaux de la session extraordinaire du Comité central clôturés ce dimanche 31 juillet. le FLN a presque occulté la crise interne qui le secoue depuis plusieurs mois. Il a à peine évoqué les dissensions internes, préférant s’attarder sur les questions régionales et internationales. « La direction politique a démontré son souci envers l'unité des rangs des militants », indique le parti dans son communiqué final. Il réitère son « soutien aux directives du Président de la République (NDLR : également président du FLN) et aux réformes à même de réaliser les aspirations des citoyens ». Le communiqué affirme également que le FLN va continuer à mettre en application les décisions prises lors des sessions ordinaires du Comité central, tout en invitant les militants du parti à être « vigilants » face aux « bouleversements politiques » qu’a connus la région ces derniers mois. Samedi, à l’ouverture du Comité central extraordinaire, Abdelaziz Belkhadem avait annoncé la couleur en indiquant qu’aucune crise ne couve au FLN et clamant que « rien ne pourra être réalisé en dehors des structures du parti ». Une réponse à peine voilée adressée au mouvement de redressemen. Ce dernier a boycotté le CC et menaçait d’aller vers les prochaines élections législatives prévues en mai 2012 avec des listes dissidentes. Les redresseurs ont réagi samedi soir en qualifiant le secrétaire général d’illégitime et de « pas sincère ». « Belkhadem est illégitime. Il n'a jamais tenu compte des statuts du parti. Les déclarations faites aujourd'hui ne m'étonnent guère », a déclaré à TSA Mohamed Seghir Kara, porte parole du Mouvement de redressement et d'authenticité du FLN. Selon lui, le mouvement de redressement et d'authenticité du FLN ne cesse de gagner du terrain. « On est actuellement en train de travailler. Il y a de nombreuses mouhafadates parallèles qui ont été créées. On compte aujourd'hui plus de soixante mille militants », note t il. Et de conclure : « Belkhadem ne sera probablement plus à la tête du parti lors des prochaines élections législatives. On travaille là dessus ».

Réflexion
Mardi 2 Août 2011 - 12:31
Lu 244 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+