REFLEXION

CITOYENS MOSTAGANEMOIS EN DANGER : Interdits à la vente, des chauffages sans cheminée vendus clandestinement

Interdits à la vente depuis l'année 2008 pour les risques qu'ils présentent, les chauffages sans cheminée sans toujours en vente sous le comptoir de certains commerçants en électroménagers. Démunis de tout système d'auto-filtrage de gaz brûlé, ces chauffages de la mort libèrent un gaz mortel; le monoxyde de carbone qui tue par asphyxie !



Le commerce des équipements de chauffage démunis de cheminée, interdits à la vente, se fait en coulisse à Mostaganem. Il semble être très prisé par une clientèle  inconsciente du danger  avec le retour des premières vagues de froid qui se fait pressentir avec l’annonce d’un rude hiver. Malgré ce constat déplorable, la loi interdisant le commerce de ces bombes à retardement n'est point  parvenue à mettre fin  à la vente  de ces chauffages de la mort, qui sont  cédés sous le comptoir. Ces chauffages importés de Turquie, mais surtout de la Chine, devenue un spécialiste de  la contrefaçon de presque tous les produits industriels du monde entier, sont dépourvus  de cheminée d’évacuation des gaz brûlés, sous le prétexte que ces derniers sont équipés d’un système d'auto-filtrage. Malheureusement, ces chauffages ont été à l'origine de plusieurs cas d'asphyxie par le monoxyde de carbone qui se dégage de ces appareils dangereux. C'est en raison de l'absence de moyens d’évacuation des gaz brûlés et le nombre de cas élevé d'asphyxie au gaz, selon  la protection civile. Notons  que ces chauffages ont été interdits à la vente par le ministère du commerce en 2008. Malheureusement, ces chauffages, en raison de leurs prix  très abordables (ne dépassant guère les 12.000 dinars)  sont très demandés par les citoyens, d’après  Mr  M.B.K, un commerçant en électroménagers, originaire de Mostaganem, qui a cessé de vendre ces chauffages depuis leur interdiction.  De sources commerciales, beaucoup de  revendeurs disposent encore d'un stock de ces appareils de chauffages interdits à la vente. A la demande de certains clients qui ne cessent de réclamer ces chauffages, leur attention est attirée sur le danger encouru par l’émanation des gaz provenant de ces appareils mortels.  Il faut que la direction du commerce  et l'association de la protection du consommateur  s'impliquent davantage, pour interdire une fois pour toute la vente de ces appareils qui sèment la mort, et poursuivre la  campagne de sensibilisation sur l'utilisation des produits nocifs  et dangereux pour la santé.

L.Ammar
Samedi 16 Novembre 2013 - 17:26
Lu 217 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+