REFLEXION

CITE SONATIBA A TIARET : 30 ans d’exclusion



CITE  SONATIBA A TIARET : 30 ans d’exclusion
Cela  fait trente  ans, la SONATIBA réalisa un ensemble  de  logements à la  partie Sud  Est de la  ville  de Tiaret.  Actuellement et après extension, plus  de 30 mille âmes habitent ces bâtiments. Selon un citoyen que nous  avons  rencontré, une pelle  à la main pour se faire  un passage dans une grande flaque d’eau « Depuis  sa réalisation par la  « défunte  SONATIBA » ce  quartier  n’a  bénéficié d’aucun projet d’aménagement urbain. Le programme de la  relance  économique  de 2000 n’a pas touché cette  cité populaire,  pour le quinquennal 2005 – 2010, ce quartier n’a bénéficié  d’aucun projet quant au programme 2010- 2014, rien à l’horizon. Seule  la route menant au  siège  d’un corps  constitué a été restaurée ». Ce  quartier  semble  abandonné ; Les ordures  envahissent les rues et les cages  d’escaliers, le quartier  plonge  dans  l’obscurité la nuit, par conséquent l’insécurité y règne. Les ruelles sont aptes pour une campagne « labour semailles ». En hiver La boue  rend  les déplacements difficiles et surtout pour  les  enfants  et les personnes d’un âge  avancé.  En été la poussière et les insectes font souffrir les  locataires,  en plus des  risques  de maladies. Au marché, les vendeurs étalent  leurs marchandises (fruits et légumes) à proximité de l’écoulement des eaux  usées.  La commune  de Tiaret a bénéficié plusieurs  fois  de sommes colossales pour l’aménagement urbain, mais  les  responsables concernés  n’ont jamais eu présent  à l’esprit qu’une  population est en train de  vivre le  calvaire à la  cité  SONATIBA au centre  ville chef-lieu de Wilaya. L’exclusion de ce quartier a duré 30 ans, est-il rattaché administrativement à la commune  de Tiaret ? « Une chose est certaine, ces exclus de tout programme de  développement, figurent bel et bien sur les listes électorales et  aucune omission n’est  tolérée » ajoute notre  interlocuteur..  Un autre  citoyen  nous  dit avec  un sourire ironique « un complexe des sports loisirs est en voie  d’achèvement, mais dès à présent,  il faut  planifier la réalisation d’une  voie  d’accès ». Il ajoute «  nous  voulons un cadre de vie agréable par la suite on parlera des loisirs». Les citoyens habitant ce quartier interpellent les  pouvoirs publics, revendiquent leur  droit au développement et  invitent  Monsieur le  Wali à visiter ce quartier, oublié depuis 30 ans,  pour   s’enquérir de leur situation qu’ils  qualifient de déplorable.     

Fayçal
Samedi 25 Décembre 2010 - 11:19
Lu 955 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+