REFLEXION

CITE ‘’RADAR’’ - SAYADA : Une décharge sauvage en pleine cité

La gestion des ordures ménagères à travers le périmètre urbain de la ville de Mostaganem ne cessera point de se poser avec acuité, tout en continuant de causer de multiples désagréments aux citoyens et nuire abondamment à l’environnement.



A ce sujet, les citoyens de la cité « El Wiam », plus connue sous le nom « Radar » souffrent énormément d’un laisser-aller sans égal de la part des services de l’APC de Sayada qui les ignorent totalement, suite à la création d’une décharge publique en plein centre de la cité.  Ces derniers déplorent la présence de cet immense dépotoir, qui s’est transformé à la longue en un lieu de repli pour les chiens errants, les rats, les serpents et les scorpions. Ce coin si infect est devenu si redouter par les citoyens, de par les multiples dangers qu’il présente, certains craignent déjà de se faire mordre par les bêtes errantes ou se faire piquer par les scorpions et les serpents qui le hantent et n’hésitent point à se déplacer  durant la  nuit vers les habitations. Cette menace s’est accentuée davantage en cette période estivale, avec la pullulation d’insectes divers, qui contraint les habitants à garder les portes et fenêtres fermées pour se préserver contre l’invasion de ces « hôtes » si indésirables, malgré la chaleur si suffocante.  Pour rappel, ce dépotoir sert pour le déversement de diverses ordures et autres déchets par des camionneurs qui déclarent disposer d’autorisation de jet d’ordures, ainsi que d’autres personnes qui  viennent quotidiennement balancer des tas de déchets de diverses natures . Ayant saisi à maintes fois les services d’hygiène de l’APC de Sayada et malgré les promesses, rien n’a été effectué et le dépotoir demeure toujours là et tend à s’étendre davantage. Cet état de fait a fini par déclencher la colère des citoyens qui interpellent de nouveau les autorités concernées, dont l’APC qui continue de faire la sourde oreille, la direction de l’environnement censée protéger le milieu naturel et lutter contre toute forme d’atteintes. Les habitants de la cité, sollicitent le nettoiement en urgence de ce lieu et son éventuelle fermeture pour tout jet d’ordures, afin d’éviter les graves conséquences pouvant survenir, dont les plus redoutables demeurent les morsures de chiens et de rats, ainsi que les mortelles piqures de scorpions et autres reptiles. 

L.Ammar
Dimanche 20 Août 2017 - 18:48
Lu 351 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 25-11-2017.pdf
3.92 Mo - 24/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+