REFLEXION

CITE EL AMEL (EL-KERMA) : Les résidents demandent des moyens de transport



Un grand nombre de résidents du quartier « El Amel », relevant de la commune d’El Kerma, à Oran, ont exprimé leur mécontentement face à l'absence de moyens de transport dans la région à savoir les taxis et les bus, un problème qui est devenu constamment une hantise pour la population, sachant que les catégories les plus touchées par la rareté des moyens de transport sont les étudiants et les travailleurs. Les habitants du dit quartier, ne cachent pas leur profond ressentiment face au manque de transport dans la région, en particulier les étudiants et les travailleurs qui ont exprimé leur désarroi face aux retards répétés chaque jour à l'école, ainsi qu’au travail, une situation qui se répercute négativement sur eux, en raison du manque incessant de moyens de transport, surtout en début de matinée, ainsi qu’aux premières heures de la soirée, un temps qui coïncide avec la sortie des travailleurs, en particulier ceux de remplacement dans certains secteurs en fonction de la nature de leur activité, ce qui est devenu une menace pour eux, surtout avec la croissance du phénomène des agressions dans la région. Selon les déclarations des résidents, le problème du transport est l'un des problèmes qui est devenu une tare pour la population, ce qui a exhorté les résidents à exiger des responsables locaux de leur fournir de nouveaux bus de transport des passagers. Les habitants du quartier ont précisé qu’ils se trouvent souvent contraints d'aller vers l’autoroute n° 4, qui est adjacente au quartier « El Amel », pour attendre l’arrivée des bus en provenance d’autres wilayas, sans oublier le danger auquel ils peuvent être exposés à la station de bus à la cité « El Amel », au moment où certains passagers recourent à des voitures « taxi » ce qui leur coûte des fonds exorbitants à débourser quotidiennement, sans compter le grand danger qui guette la population, en particulier les travailleurs qui sont obligés de traverser l’autoroute n° 4, en vue d'être en mesure d'accéder à leurs postes de travail et d'éviter les retards, où  on a enregistré, récemment, plusieurs accidents de la circulation qui ont coûté la vie à un grand nombre de citoyens, et ce suite à l'omission par la tutelle des préoccupations des résidents du quartier qui exigent l’intervention des responsables concernés à travers la fourniture de moyens de transport adéquats et la réalisation d’une passerelle pour piétons  le plus tôt possible.                          

Touffik
Lundi 11 Janvier 2016 - 18:01
Lu 131 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+