REFLEXION

CITE DES COOPERATIVES DE LA SALAMANDRE : La voie ferrée de tous les dangers



CITE DES COOPERATIVES DE LA SALAMANDRE : La voie ferrée de tous les dangers
L’insalubrité publique est une réelle menace pour la santé publique, elle expose les citoyens aux multiples dangers dont ils font face quotidiennement. Les citoyens de la cité des coopératives de la Salamandre, en vivent un tel calvaire, en affrontant tous les jours, les rats, les serpents et les insectes de toutes espèces, ayant élu domicile au sein des ordures et des arbustes, qui foisonnent aux abords de la voie ferrée, qui traverse de long, la cité livrée à la merci du danger permanent. Finalement, rien n’est venu délivrer les citoyens de la cité des coopératives de la Salamandre, de la forte menace d’invasion par toute multitude d’insectes et de reptiles, qui pèse sur cette agglomération, traversée par une voie ferrée inutilisable depuis des lustres .Fatigués de lancer en temps a temps, des opérations d’entretien de ce chemin de fer, long de quelques 3000 mètres, où se viennent se déverser des tonnes de remblais et autres saletés, de part et d’autres de ses cotés latéraux ,les citoyens ont peur de se faire attaquer, de jour comme de nuit, par des reptiles et d’autres bestioles. Ces invasions restent trop redoutées par les femmes, souvent, elles sont effrayées et surprises par des serpents qui se glissent au sein des habitations. Elles ne sont sauvées que par les cris qu’elles lancent et qui finissent par faire accourir les voisins qui les secourent à temps. Beaucoup d’entre elles demeurent traumatisées psychologiquement par la vue de reptiles et ont développé des phobies de ces bestioles rampantes, elles ferment presque quotidiennement les volets de fenêtres et coincent les bas de portes avec des serpillières, afin de se préserver de l’introduction des bêtes. Elles se sentent également obligées de surveiller minutieusement les jeux de leurs enfants, qui sont mis en garde de ne pas trop s’approcher de ces lieux insalubres et dangereux. Cette voie ferrée est devenue le souci majeur de tant de parents ,qui ne peuvent plus s’empêcher d’appeler, du lieu de travail, leurs épouses, pour s’enquérir des toutes dernières nouvelles sur l’état des enfants .Trop d’ordures de toutes natures, longent et encombrent les cotés de ces rails, des terriers existent et paraissent être occupés par de bestioles de diverses espèces, des arbustes sont envahis par des nuées de moustiques durant le jour, en attendant la nuit, pour envahir les logements riverains. Une fuite d’eau continue de ruisseler et envaser le lieu, elle paraît être omise par le particulier qui a mal procédé à son raccordement en eau potable. Le lieu semble être également un coin de choix pour les transporteurs publics pour déverser toute sorte de déchets et restes, résultant des travaux de maçonnerie. Le comble de ce décor lugubre, est le fait de certains habitants, qui ne manquent point d’idées et surtout d’humour, ils ont accaparé, sans la moindre autorisation, de petites parcelles de ce lieu, pour en faire des jardins, où ils ont planté des fleurs et des roses, alors que d’autres ont opté pour la culture de quelques plantes maraîchères. L’intervention des agents d’entretien, qui agissent de temps à autre, juste aux alentours de ce gigantesque dépotoir à ciel ouvert, n’est que de la poudre aux yeux, selon certains résidents de la cité. Ce dernier doit connaître une vaste opération d’entretien, de désinsectisation et de désinfection, elle doit être permanente. Quant à la voie ferrée, elle doit également subir une opération de rénovation et d’entretien, puisque selon certaines indiscrétions, elle doit servir pour le passage d’un tramway qui desservira cette cité dans le futur. Aujourd’hui, l’état déplorable de ce lieu de désolation, représente un danger permanent qui menace la santé publique de tant de citoyens, qui demeurent exposés en permanence à la merci des bêtes et des insectes, qui ne sont autres que de véritables vecteurs de graves maladies, c’est un refuge à toutes les espèces de bestioles, en pleine zone touristique, qui risque d’être un foyer et une source certaine pour la propagation de maladies redoutables. Les citoyens sollicitent l’aide de l’A.P.C, qui ne peut qu’être bénéfique à la cité, en la débarrassant une fois, pour toute, de ses saletés qui la cernent de partout, et de cette menace qui pèse lourd, sur la sécurité et la quiétude de ce lieu, qui normalement devait être radieux, juste pour la promotion touristique de la Salamandre, qui jadis, faisait la fierté de Mostaganem.

Mohamed El Amine
Dimanche 10 Octobre 2010 - 00:01
Lu 487 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+