REFLEXION

CITE DES 600 LOGTS : LE RALLYE A LA CITE : De jeunes écervelés mettent nos enfants en danger

Quand dans une ville et plus précisément dans les cités dortoirs où la population est très dense, certains jeunes inconscients font des paris pour organiser des courses effrénées avec leurs voitures et leurs motos de grosse cylindrée au sein même de la cité sans se soucier nullement des désagréments très graves qu’ils peuvent causer aux résidents comme le tintamarre au moment des siestes, sans parler des accidents corporels pouvant handicaper des enfants ,des personnes âgées et même des adultes et des rixes qui peuvent en découler de tout cela.



CITE DES 600 LOGTS : LE RALLYE A LA CITE :  De jeunes écervelés mettent nos enfants en danger
Jusqu’à quand cette anarchie causée par ces humanoïdes venus de je ne sais d’où faisant fi de toute réglementation  et croyant que la liberté pour eux est illimitée alors que la liberté de quelqu’un s’arrête quand commence la liberté d’autrui. Sommes nous dans une jungle  qui n’est régie par aucune loi  sauf la loi du plus fort  qu’imposent  ces énergumènes aux petites gens  et que personne ne pense les arrêter même pas les autorités.  Les citoyens de la ville devront ils abdiquer et subir  les affres de cette frange de la société  qui ne respecte rien et est de surcroit agressive et immorale et le fait en toute impunité.   Devant le laxisme des autorités locales, il arrivera un jour où il ne sera plus possible pour  les personnes respectables et leurs familles  de  ne sortir de chez eux, qu’avec  la peur au ventre.  Devant  cette psychose de la peur qui va crescendo et sans limites, les citoyens lancent un appel de détresse aux autorités locales et à leur tête M. le wali pour prendre les mesures adéquates  pour éradiquer cette nouvelle forme d’agression qui prend de plus en plus d’ampleur.  Les résidents de la cité suggèrent  que des dos d’âne soient installés au niveau de chaque ilot de la cité afin d’éviter que ne se produisent des accidents mortels vu  l’inconscience de ces jeunes. Par ailleurs,  ils proposent que des mesures coercitives draconiennes soient prises avec fermeté à l’encontre de ces jeunes récidivistes afin de les dissuader car  pour éradiquer ce genre de comportements et que la société vive dans la sécurité et la sérénité, il faut mettre en place trois éléments fondamentaux qui sont : l’autorité, l’ordre et la justice.           

ADEL
Mercredi 14 Août 2013 - 23:00
Lu 201 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+