REFLEXION

CITE DES 600 LOGEMENTS (MOSTAGANEM) : La route parallèle à la RN11 dans le noir



Malgré l’abnégation  et  la ténacité de M. le wali et de tous les efforts qu’il déploie  pour  redorer le blason de la ville de Mostaganem qui a depuis longtemps souffert de ce laxisme de l’administration et du manque de civisme de certains citoyens, beaucoup reste à faire pour sortir de l’ornière dans laquelle se trouve cette perle de la Méditerranée.  Notre pays ne souffre pas d’une crise économique, mais d’une crise d’hommes, mais tout n’est pas perdu  quand il y a des hommes qui aiment leur pays et qui sont prêts de  sacrifier leurs vies dont vous êtes le parfait exemple. A cet effet, il y a lieu de signaler que le deux poids, deux mesures sévit toujours car comment peut –on concevoir qu’en plein centre-ville, l’éclairage public illumine la ville H24 où les lampadaires sont allumés même durant la journée et donc  un gaspillage flagrant d’énergie électrique est constaté alors que dans la banlieue ou la périphérie de la ville de Mostaganem on vit dans le noir absolu. A titre d’exemple, depuis que la route RN11 est chamboulée par les différents  travaux relatifs au Tramway, la route parallèle à elle dans la partie supérieure vit dans le noir alors qu’elle est devenue une route nationale où les véhicules de toutes catégories même les camions pilleurs de sable  l’empruntent et de surcroit à vive allure.  Un désolant constat a été observé du fait qu’un nombre incalculable de poteaux électriques existent depuis des lustres tout le long de la route, mais sans éclairage public. Il y a lieu de s’interroger  sur le devenir de ces poteaux électriques et jusqu’à quand durera cette carence ayant causé auparavant de graves accidents mortels sans que les élus locaux ne daignent bouger le petit doigt.  A qui incombe la faute car cette route est devenue un coupe gorge. Faut –il qu’il y ait une hécatombe et d’autres victimes pour que les services concernés se réveillent de leur léthargie  du fait que plusieurs accidents ont eu lieu mais en vain.  La population sollicite votre intervention auprès des services concernés pour remédier à cette situation avant que le pire ne se produise.                        

Adel
Dimanche 18 Octobre 2015 - 18:42
Lu 235 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+