REFLEXION

CITE DES 600 LOGEMENTS : Des enfants de 06 à 10 ans volontaires pour nettoyer leur cité

Alors que nous sommes à quelques jours de fêter la journée de l’enfant en grande pompe, notre jeunesse a toujours été marginalisée et incomprise par certaines gens se croyant supérieures ou par méchanceté ou ignorance traitent notre belle jeunesse et surtout nos petits enfants à savoir la génération montante de tous les maux.



Cette frange immonde de la société qui qualifie notre jeunesse de bras cassés, de génération perdue et sans avenir, se trompe énormément sur notre intelligencia qui, animée de bonne volonté, de projets et plus capables pour contribuer dans la prospérité et le développement de leur pays cent fois mieux que ces dénigreurs qui ne savent que critiquer sans pour autant ramener un plus pour le poumon de notre société qui ne demande qu’à être considérée et respectée. Pour preuve, un fait inédit a eu lieu à la cité des 600 logements durant la journée d’avant-hier où des chérubins et d’autres ne dépassant pas une dizaine d’années a défrayé la chronique.  Des enfants dont les âges se situent entre 06 et 10 ans et n’en déplaise à certains adultes ont décidé de leur propre chef et sans demander ni conseils et aides et à l’insu de leurs parents d’organiser  un vrai volontariat pour un grand nettoyage de leur cité.  Chacun de ces chérubins avait ramené de chez lui, qui des balais plus grands qu’eux, des seaux et de petites pelles ainsi que des sacs en plastique de chez eux pour ramasser les immondices laissés par des adultes inconscients ou par incivisme et cela devant leurs parents ébahis et perplexes se demandant qu’elle mouche les a piqués pour entamer une si noble besogne sans les avertir mais quand on veut faire du bien, on ne demande conseil à personne.  Tout d’abord, ils ont procédé par étape, à savoir qu’ils ont commencés  en premier lieu  par nettoyer la ruelle qui sépare l’ilôt n° 44 supérieur de l’ilôt 45 inférieur de tous les résidus, objets hétéroclites, ordures, déchets en plastique, puis ils entamèrent le balayage de toute la ruelle ainsi que ses rigoles d’un bout à l’autre. Enfin, certains  munis de seaux, d’autres de jerricans et d’autres de bouteilles , tous remplis d’eau  pour arroser la chaussée et les trottoirs comme cela se faisait d’antan quand la commune de Mostaganem arrosait toutes les artères de la ville et plus précisément le centre-ville. Tout cela s’est déroulé dans une ambiance familiale où même les parents motivés par leurs enfants innocents à leur tour s’engagèrent dans ce volontariat exceptionnel et unique en son genre. Il y a lieu de rappeler que si dans chaque quartier, des opérations de ce genre étaient effectuées, en impliquant toutes les catégories sociales y compris les enfants, les habitants de Mostaganem n’attendraient  pas l’intervention des services de la voirie ou même les pouvoirs publics  pour leur apprendre le civisme et la propreté car ceci est un acte individuel mais qui a besoin d’union qui fera leur force car Mostaganem a besoin de tous ses fils pour être belle.  Ces enfants de la cité des 600 logements qui deviendront un modèle pour les habitants de la ville de Mostaganem souhaitent que cet acte de volontariat se poursuive et ne s’arrête jamais.  En principe, ces enfants sont à encourager pour qu’ils puissent persévérer dans le temps et encore un grand bravo. 

Benyahia El Houcine
Dimanche 29 Mai 2016 - 18:46
Lu 207 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+