REFLEXION

CITE DES 287 LOGEMENTS (HOSN EL DJIOUAR) : Les résidents interpellent le wali suite à la dégradation du bloc C 9

Dans une requête adressée aux autorités locales, ainsi que les services de l’OPGI de la wilaya d’Oran les habitants de la cité des 287 logements, bloc C 09 (Hosn El Djiouar) relevant de la commune d’Oran sollicitent le chef de l’exécutif de la wilaya pour une visite d’inspection afin de s’enquérir de l’état des lieux.



Les conditions de vie sont déplorables et empirent de plus en plus jusqu’à devenir insupportables dans cette bâtisse du bloc C9,où des réservoirs d’eau de grande capacités ont été déposés dans  la terrasse de cet immeuble provoquant ainsi des fissures des murs engendrant des dégâts importants, du fait que l’eau suinte et ronge cette terrasse, ce qui a d’ailleurs gonflé les mures, et les habitants vivent dans la peur et encourent le danger au quotidien, chaque nuit que Dieu le fait,  ne savent plus à quel saint se vouer . Il faut souligner que  plusieurs demandes d’interventions ont été adressées aux services de l’OPGI de la  wilaya d’Oran qui gèrent cette structure en octobre dernier  avec notamment des lettres de  rappel et  de recommandations, malheureusement, des promesses non tenues par les responsables des services  de l’ OPGI n’ont vu le jour, jusqu’à l’heure actuelle. Il faut aussi préciser que les fuites d’eau de ces réservoirs provoquent  une situation propice au développement et à la prolifération de toutes sortes de maladies. Considérée par les habitants comme  problème  majeur, s’ajoute au lot de souffrances quotidiennes des résidents de cet immeuble qui est en train de se dégrader de jour en jour. Devant cet état des faits  qui ne fait que perturber la vie de ces  familles  qui encourent le danger au quotidien sans aucune prise en charge  de leur doléances,  ils sont  contraint d’aller jusqu’au bout de leur revendication afin de mettre un terme a ces dépassements  et l’incivisme des  habitants. Devant cet état de faits qui ne fait qu’engendrer et d’aggraver la  situation, les  résidents interpellent le wali d’Oran pour leur venir en aide et réclament aussi leur droit en vue d’un assainissement total relatif à la suppression de ces réservoirs qui sont suspendus en l’air dans la terrasse  du bloc et qui provoque un  grand danger pour les riverains. Actuellement l’eau de ces  réservoirs  ruisselle à ciel ouvert,    dégageant  de ce fait des odeurs nauséabondes rendant   la vie des citoyens insupportable. Les citoyens demandent une véritable prise en charge  pour influer positivement sur le quotidien des habitants de cette cité et la faire sortir quelque peu de son sous-développement et de son isolement.

Medjadji. H
Samedi 20 Juillet 2013 - 12:47
Lu 95 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+