REFLEXION

CITE DES 200 LOGEMENTS- GDYEL : Les habitants dénoncent des malfaçons dans leurs immeubles



Livrés le mois de juillet 2010, les immeubles de la cité 200 logements sociaux locatifs dans la commune de Gdyel ne semblent pas être conformes aux normes de construction minimales. C'est ce qu'affirment les habitants de cette cité. Ces derniers signalent qu'au fil des mois, ces malfaçons sont devenues apparentes. De nombreuses fissures ont été relevées sur les murs des immeubles en plus des problèmes liés à l'étanchéité. Devant cet état de fait, les locataires lancent un appel aux services concernés pour bénéficier d'une éventuelle opération de réhabilitation de leurs immeubles. Selon nos interlocuteurs, plusieurs fissures se sont manifestées sur les façades extérieures de leurs habitations. Aussi, des pans de murs et des morceaux de béton se détachent régulièrement. Ce programme si ambitieux qui avait suscité un immense espoir chez les bénéficiaires s'est vite transformé en un véritable calvaire. « On a peur pour notre vie et celle de nos enfants qui jouent aux alentours des immeubles. On craint que des morceaux de corniches tombent sur leurs têtes ». Et d'ajouter que « Même les passants ne sont pas épargnés par le risque ». « Des travaux mal achevés, des malformations sur le plan architectural, au niveau de la menuiserie, de la boiserie, de la maçonnerie, de la plomberie », s'insurge, hors de lui, l'un des locataires de cette cité. Les habitants ont adressé plusieurs correspondances aux services concernés et à leur tête l'office de la promotion et de la gestion immobilière (OPGI). Cette dernière selon les locataires avait dépêché un contrôleur technique qui a établi un rapport détaillé sur la situation de ces immeubles, mais à ce jour rien n'a été fait. Les habitants de cette cité reviennent ainsi à la charge pour dénoncer ce qu'ils endurent depuis plusieurs mois.                             

Rafik. M
Mercredi 5 Décembre 2012 - 00:00
Lu 270 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+