REFLEXION

CITE DES 1026 LOGEMENTS A BERMADIA (RELIZANE) : Les habitants interpellent le wali

Les habitants de la cité des 1026 logements, sis à Bermadia, relevant de la commune de Relizane se plaignent de la situation alarmante dont souffre leur cité, vu l’entassement des ordures et la prolifération des mauvaises herbes.



Cette situation a fait de cette cité un foyer idéal pour les rongeurs, les serpents et les chiens errants qui imposent aux habitants une sorte de couvre-feu, dès la tombée de la nuit et ce, en l’absence de l’éclairage public, nous dit-on. Selon eux cette situation résulterait, entre autre, de la non-régularité du passage des camions de la collecte des ordures. Pour les habitants, c’est une situation alarmante dont souffre leur cité, vu l’entassement des ordures qui augmentent de plus en plus, constituant un grand foyer pour les insectes, les rongeurs et les chiens errants. Ce quartier se trouve donc inondé d’ordures ménagères qui débordent de bennes en plastique, poussant les habitants à la colère. Ceux-ci se plaignent de ce qu’ils qualifient de «négligence» de la part des autorités concernées qui, selon eux, n’assureraient pas leur tâche comme il se doit, ce qui favorise la prolifération des insectes et les odeurs nauséabondes. Les sachets pleins de détritus et déchirés par les chats et les chiens errants, déversent leur contenu à même le sol, créant ainsi un décor navrant qui fait dire à beaucoup de ces habitants  que leur quartier ressemble plus à un dépotoir à ciel ouvert. Pire encore, ils sont nombreux à dire être privés d’ouvrir les fenêtres de leurs maisons à cause de l’intensité des odeurs nauséabondes, laissant un désagrément aux habitants, les enfants, notamment et les passagers en cette période de chaleur. Cet état de fait déplorable affecte le citoyen dans sa vie quotidienne. Il est impératif que des mesures rapides soient prises pour que la propreté soit de retour. La population réclame aussi la réfection des points lumineux défectueux et la création d’espaces de loisirs et des aires de jeux pour les enfants. C’est ainsi que la population appelle les autorités de la tutelle à remédier à cette situation dans les plus brefs délais possibles. L’OPGI lance une campagne de nettoyage et d’évacuation des parties communes.

Nadir
Mercredi 12 Juillet 2017 - 20:13
Lu 241 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-10-2017.pdf
3.93 Mo - 23/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+