REFLEXION

CIRCULATION ROUTIERE, ENCOMBREMENT ET EMBOUTEILLAGE A RELIZANE : Une ville sous pression



CIRCULATION ROUTIERE, ENCOMBREMENT ET EMBOUTEILLAGE A RELIZANE : Une ville sous pression
La ville de Relizane, qui ne cesse de s’agrandir, a vu son parc automobile augmenter de par le nombre de véhicules qui circulent dans la ville, d’où les embouteillages et les bouchons, qui perturbent la circulation automobile, ajouter à cela la pollution et le stress. Il est clair que ces dernières années, la ville de Relizane est devenue une plaque tournante en matière de trafic routier, et ce par sa position géographique qui lui donne une certaine importance, d’où l’afflux important de véhicules qui transitent par elle. Devenue ville stratégique depuis qu’elle est devenue wilaya et de par sa position géographique, elle est chaque jour prise d’assaut par des milliers d’usagers de la route qui s’y rendent pour leurs affaires ou qui y transitent pour aller vers d’autres destinations, à savoir la capitale Alger ou Oran. Son extension est telle que le réseau routier dont elle dispose s’avère insuffisant, voire obsolète de par le grand trafic routier constaté tous les jours et ce à tous les points de vue. Malgré les infrastructures routières et les évitements réalisés ces dernières années, il apparait à ce stade de la situation que la ville est à la limite de ses capacités pour ce qui est de l’afflux de véhicules et de la pression qu’elle subit.
La présence des agents de la circulation routière à elle seule ne peut en aucun cas régler le problème, aussi faut-il trouver une solution, et sans un nouveau plan de circulation et la mise en service des feux tricolores, la situation ne fera qu’empirer. Pour le citoyen relizanais, la circulation est devenue voire infernale, avec l’absence d’aires de stationnement et de parking, il est quasiment impossible de trouver une place pour se garer, quant à circuler à l’intérieur du tissus urbain c’est une autre histoire. La situation en matière de circulation routière à l’intérieur de la ville est compliquée, et celui qui a un véhicule il vaut mieux pour lui de ne pas s’y risqué, nous explique un autre citoyen. Aussi, depuis que la ville a pris de l’extension, rien n’a été fait pour trouver une solution de rechange, en matière de nouveau plan de la circulation routière, et l’absence de plaques de signalisation et d’orientation adéquates au niveau du tissu urbain même rend la circulation difficile et n’arrange pas les choses. Selon des citoyens interrogés il y a urgence et la ville étouffe si l’on ne trouve pas de solution afin de soulager le centre de la cité du flux d’automobiles, il est temps pour les responsables de la sécurité routière de revoir le plan de circulation de la wilaya de Relizane et tout particulièrement celui du centre ville.

B. Aek
Samedi 13 Août 2011 - 10:16
Lu 861 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+