REFLEXION

CINQ ANS DE PRISON FERME : L’ex chauffeur des ex présidents de l’Etat assassiné par sa femme

5 ans de prison ferme telle était la sentence prononcée par la cour d’assises d’Alger à l’encontre de l’épouse de l’ex chauffeur des précédents présidents de l’état algérien, après qu’elle ait été condamnée à perpétuité pour l’assassinat de son mari.



CINQ ANS DE PRISON FERME : L’ex  chauffeur des ex présidents de l’Etat assassiné par sa femme
Après plusieurs présomptions, notamment le règlement de compte du fait que le crime serait passé au domicile de la victime, l’enquête a abouti à la culpabilité de l’épouse. Selon les déclarations de celle-ci son mari n’a jamais cessé de proférer des menaces en usant de son arme envers sa famille et ce après 45 ans de vie commune. La mise en cause âgée de 51 ans, en racontant son histoire de vie commune avec le chauffeur de Feu Boumediene avait révélé que depuis son mariage à l’âge de 14 ans avec ce dernier, elle n’a jamais cessé de souffrir des violences conjugales qui pesaient ardemment sur sa vie et celle de ses enfants en présence de deux fusils et un revolver appartenant à son mari. Selon les déclarations de l’épouse son mari s’est toujours comporté en despote et quiconque contesté ses décisions pourrait voir la foudre tombée sur sa tête plus particulièrement après avoir été mis en retraite. L’épouse avait notamment raconté que son mari était souvent absent avant sa retraite au point où certains de ses enfants n’ont pu lui adresser le moindre mot pendant 12 ans, lesquels deux d’entre eux ont carrément parti aussi loin, et t il chassait le premier venu qui se présentait à la demande de sa fille. Selon les dires de l’épouse, son mari a succombé au charme de l’alcool l’ayant rendu très vulgaire à l’égard du voisinage. La situation s’est empirée lorsque sa fille qui occupait un poste dans une société mixte, serait rendue en France pour une mission sans lui expliquer la situation car il aurait refusé de l’écouter. La victime s’en est aperçue et a menacé sa femme d’un couteau en promettant les pires châtiments pour sa fille. L’épouse a pris peur et a profité du sommeil de son conjoint pour le frapper avec un couperet. Le regard que la victime a jeté sur elle, l’a poussée à s’acharner, en lui portant des coups à la tête. Elle a nettoyé le sang, puis au matin, informé ses enfants que des inconnus se sont faufilé dans la chambre de leur père et l’ont l’assassiné. Après enquête, il s’est avéré que l’épouse était la seule meurtrière qui après son arrestation, elle avait avoué que son geste n’était pas prémédité, qu’elle voulait juste prendre la clé de la villa pour prendre la fuite.

Slimane
Vendredi 15 Janvier 2010 - 10:58
Lu 423 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+