REFLEXION

CHU ORAN : Ouverture du service anticancéreux au 2ème trimestre de 2017



 Le service anticancéreux du Centre Hospitalo-universitaire d’Oran sera opérationnel au 2ème  trimestre de l’année 2017, a annoncé son directeur général, Bouhadjar Benali, lors des 3èmes Journées internationales d’oncologie médicale ouvertes vendredi à Oran. Ce service sera doté de deux accélérateurs linéaires, en plus de deux services d’hospitalisation au niveau du CHU d’Oran, a annoncé M. Bouhadjar, qui a annoncé également lors de la séance inaugurale de cette rencontre scientifique, qui se tient du 25 au 27 novembre, l’ouverture d’un service de médecine nucléaire pour la lutte contre le cancer, une structure importante au niveau du service de radiothérapie. Le service oncologie du CHU Oran sera renforcé par de nouveaux locaux pour l’activité oncologique, a-t-il ajouté à l’adresse de l’assistance formée de différents spécialistes intervenant dans la prise en charge du cancer du sein et de l’ovaire. Le doyen des oncologues algériens, président du conseil pédagogique  au CHUO, Pr Djillali  Ouafi qui a évoqué l’importance des thèmes retenus lors de cette manifestation que sont le cancer du sein au stade précoce, le cancer de l’ovaire, le PNC (plan national de cancer) et les RCP( réunions de concertations pluridisciplinaires) a insisté sur l’importance de la décentralisation mettant en avant les avancées enregistrées dans certaines wilayas de l’ouest du pays à raison de 4 à 5 oncologues par wilaya. Pour sa part Professeur Messaoud Zitouni Coordonnateur National du plan cancer a annoncé dans une déclaration à l’APS, l’entame de l’organisation des services dans les zones pilotes dont Annaba et Bejaia, du dépistage du cancer du colon. Le cancer du sein représente le premier cancer chez la femme en Algérie (15,5 % des cancers à Oran 2005) avec une incidence de 21,4 / 100 000. Le cancer du sein au stade précoce représente une proportion assez importante des cancers du sein et sa bonne prise en charge thérapeutique est capitale permettant de fait et dans certains cas des guérisons. Le volet de la prévention en général et de dépistage en particulier est aussi essentiel. Le cancer de l’ovaire, pathologie rare mais grave connait en plus du caractère primordial de la chirurgie, des avancées récentes dans les traitements systémiques, selon les praticiens. 

Salim
Samedi 26 Novembre 2016 - 20:10
Lu 349 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+