REFLEXION

CHLEF : Qui est en mesure d’arrêter les constructions illicites à Chettia ?

On constate qu’il n’y a aucun contrôle sur les constructions illicites sans aucun acte de propriété et les extensions sans aucune autorisation ou permis de construire. Qui des membres élus est en mesure d’arrêter ces constructions illicites et les aménagements non autorisés, tout ce laisser-aller pousse les contrevenants à construire sans être dérangés par quiconque.



Quel est le rôle des services techniques concernés ? Ce phénomène ne cesse de   se  propager   et  de
prendre de l’ampleur ces derniers temps au chef-lieu de la commune de Chettia dans la wilaya de Chlef. Ne serait-il pas  temps au premier magistrat de la wilaya de Chlef de donner des instructions au chef de daïra de Ouled Farès d’où relève la commune de Chettia de désigner une commission de daïra composée sans les élus de ladite commune après établissement d’un rapport à lui soumettre et de procéder à la démolition afin de mettre fin à ce phénomène  illégal et de prendre les mesures fermes  qui s’imposent. Enfin, sachons bien que le non-respect des dispositions liées aux autorisations de bâtir constitue un délit et peut entraîner la démolition  et des poursuites judiciaires devant le tribunal correctionnel, les peines et les sanctions   encourues sont claires, nettes et précises dans le cas de travaux ou d’utilisation du sol en méconnaissance du code de l’urbanisme.         

Abdelkader Della
Lundi 17 Novembre 2014 - 16:39
Lu 144 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+