REFLEXION

CHLEF : Plus de 770 cas de tuberculose recensés en 2015

Il a été recensé 773 cas de maladie de la tuberculose à la wilaya de Chlef, au cours de 2015, a-t-on rapporté en marge d’une journée d’information et de formation organisée sur la tuberculose où a expliqué à cet égard, le médecin spécialiste en épidémiologie et la prévention au niveau de l’Etablissement hospitalier de santé de proximité, à Boukadir, Mme Boucherdoud que 317 cas de ces infections sont liées à la tuberculose pulmonaire qui a connu une stabilité tandis qu’il a été enregistré une augmentation de manière significative pour la tuberculose extra pulmonaire qui est équivalent à 456 cas.



Cette forme de tuberculose constitue actuellement, selon le responsable du service de prévention auprès de la direction de la santé NesreddineBenkertalia, un axe d’attention du programme national de lutte contre la tuberculose, qui a expliqué que, contrairement à la tuberculose pulmonaire infectieuse, qui peut être contrôlée en diagnostic et en suivi thérapeutique, la tuberculose extra pulmonaire connait une ascension au niveau national et international, et difficile à diagnostiquer et à fournir un traitement constant en fonction du degré de l'infection. La difficulté de diagnostic de la tuberculose extra pulmonaire, qui affecte les ganglions lymphatiques, le couvercle du poumon et tous les organes du corps sauf les poumons, selon le spécialiste des maladies respiratoires, le Dr Boumaaza, est liée à la grande difficulté à détecter la bactérie qui cause la maladie à travers l'analyse et aussi le manque de moyens technologiques qui aident le médecin à sa détection et à son inspection minutieuse, en notant  également que les jeunes femmes sont plus sensibles à ce type de tuberculose. Comme il a été également signalé que la catégorie des personnes atteintes de maladies chroniques comme le diabète, et l'immunodéficience forte, selon la spécialiste Boucherdoud,  est la plus sensible à cette maladie, en plus des conditions de malnutrition et de vie dans un environnement collégial et de précarité, ce sont des facteurs qui aident à la propagation de la maladie. Afin de contrôler le diagnostic de la tuberculose extra pulmonaire de façon efficace et de réduire sa propagation, le responsable de la santé de prévention, en l’occurrence M. Ben Kertalia a appelé les participants à cette rencontre de formation et d’information  initiée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière à la nécessité d'intensifier et d'améliorer le système de communication entre tous les acteurs dans l’opération de prise en charge des  patients atteints de tuberculose et ce à travers la mise en place d'une base de données de tous les symptômes enregistrés et les développements cliniques des cas avérés.

Salim
Samedi 2 Avril 2016 - 19:32
Lu 145 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+