REFLEXION

CHLEF : Les textes réglementaires varient d’une daïra à l’autre



L’administré reste toujours l’unique élément sanctionné face aux démarches bureaucratiques de l’administration. Pour déposer un dossier ou bien procéder au retrait d’un document, le citoyen devra faire le marathon pour terminer sa mission. Pour la constitution d’un dossier de carte nationale d’identité ou bien les deux à la fois (CNI – Passeport), les textes diffèrent d’une daïra à une autre dans la Wilaya de Chlef. Entre Chlef et Ouled Farès, le phénomène est tout autre. Pour avoir les deux documents officiels à la fois, le citoyen de la daïra de Chlef ne devra constituer qu’un seul dossier alors que celui de Ouled Farès, devra constituer deux (02) dossiers différents. Des chefs à la tête d’importantes administrations sans pour autant savoir prendre en charge une affaire pour l’exposer à qui de droit. Une situation qui touche généralement plusieurs cas dans la mesure où la constitution d’un dossier de carte grise nécessite obligatoirement un extrait de naissance n°12. Qu’une réunion de coordination soit au moins organisée entre les parties concernées (Wilaya et daïras) pour mettre fin à l’effet de statuer définitivement sur de minces problèmes.

M.Mokhtari
Mercredi 22 Juin 2011 - 11:26
Lu 575 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+