REFLEXION

CHLEF : Les fellahs de la plaine d’El-Habbair tirent la sonnette d’alarme

Depuis longtemps qu’ils ont décrié les mauvaises conditions de l’écoulement des eaux usées vers leur terre végétale à cause de l’obstruction du réseau d’assainissement, les fellahs de la région de la plaine d’El-Habbair et ceux de Ramlia crient leur marginalisation à cause de l’absence des responsables de la direction de l’agriculture.



Selon l’envoi rédigé à l’égard du wali et aux responsables du secteur et dont une copie émargée par 9 travailleurs de la terre a été remise à notre bureau de Chlef, les signataires invitent les directions de la DSA et de l’hydraulique d’intervenir pour rétablir une situation qui dure depuis des années. La nouvelle plantation des arbres fruitiers qui ne date que de quelques semaines s’est complètement détériorée à cause de la stagnation des eaux usées sur toute l’étendue des champs. Ils ajoutent dans leur correspondance, que les nombreuses lettres adressées à qui de droit n’ont jamais eux de réponses positives dans la mesure où aucune autorité n’a daigné se déplacer. Devant cet état de fait, condamnable à plus d’un titre, c’est le travailleur de la terre qui est sanctionné en voyant sa récolte disparaître à cause d’une anomalie qui relève d’un secteur de l’Etat. Un intérêt particulier mérite d’être accordé à cette catégorie de fellahs qui ont le bon sens de travailler leur terre.       

M.Mokhtari
Dimanche 7 Avril 2013 - 09:14
Lu 130 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+