REFLEXION

CHLEF : Le secteur de la justice s’améliore doucement



Le secteur de la justice dans la wilaya de Chlef se limite actuellement à trois tribunaux : celui de Chlef, Ténès et Boukadir  et deux annexes dans la commune de Chettia et Ain Mérane, sur le plan infrastructure il existe  un pénitencier, un établissement extérieur pour la réinsertion du détenu une fois sorti de la prison et un autre établissement préventif et bien sûr un palais de justice au chef-lieu de la wilaya d’où le siège du président de la Cour et le procureur général. Le secteur de la justice, rappelons-le, auquel il était rattaché à celui de la wilaya d’Ain Defla depuis une décennie,  a  jugé, selon le bilan recueilli auprès du chargé de la cellule de communication du parquet de Chlef, les affaires criminelles et d’autres pénales se limitant territorialement en matière de juridiction suite à une autonomie de la Cour d’Ain Defla  qui lui a été confiée et accordée par le ministre de la Justice après l’avoir inauguré le mois de Janvier dernier. Selon Monsieur le procureur général près la Cour de Chlef en l’occurrence de Mr Djelloul Lahcène Ahmed, et selon le bilan communiqué lors d’un point de presse, on remarque une nette amélioration de la performance, et la Cour de Chlef  enregistre des progrès considérables en matière de réduction dans les délais de traitement des dossiers par juridiction tant civiles que pénales. Le secteur de la justice, toujours selon notre source, s’est illustré dans le domaine des documents et pièces administratives voire les certificats de nationalité et casier judiciaire, du nouveau, le renforcement en matière de matériel électronique mis dans le service à la disposition des employés  et pour un meilleur accueil pour les citoyens. Par ailleurs, selon les chiffres communiqués de l’exercice 2013, 5075 affaires civiles dont 4323 affaires ont fait l’objet de traitement alors qu’ils restaient seulement 752 affaires en instance d’être traitées, ajoutons le taux d’exécution en pourcentage pour les affaires civiles qui est de 58,18%, 28, 82% pour les affaires pénales parmi elles 23510 affaires qui ont été jugées  alors que 5272 affaires en instance de traitement or que le taux d’exécution pour les affaires pénales  était de 81,68 % et enfin pour ce qui est du volet de la criminalité dont la session criminelle de la Cour de Chlef ouverte le 27 février 2014 avec 430 affaires criminelles dont 358 ont été traités pour un taux d’exécution pour les affaires pénales de 8,68%.                                       

H. A. Della
Dimanche 23 Mars 2014 - 18:10
Lu 213 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+