REFLEXION

CHLEF : La population de Ramlia sort de son mutisme



BoccaRamlia, d’une population approximative de 17.000 habitants est exposée selon les citoyens de cette localité rurale à de nombreux problèmes touchant entre autres l’absence de structures administratives si l’on considère que cette partie de Chlef est située à plus de 12 km du chef lieu de la Wilaya. Le citoyen se trouve ainsi totalement isolé du centre urbain pour ses diverses tâches indispensables où pour se faire délivrer un document quelconque. C’est ainsi, que la population de cet endroit vient de lancer un SOS aux autorités locales pour une prise en charge adéquate de la situation actuelle qui ne fait que se détériorer. La lettre rédigée à l’intention du chef de l’exécutif et dont une copie a été remise à notre bureau de Chlef, les signataires ajoutent qu’en hivers, l’infiltration des eaux pluviales envahissent leurs maisons alors qu’en été c’est la poussière et les moustiques qui dérangent. L’autre fait saillant concerne l’absence des infrastructures scolaires dans la mesure où seule une école primaire construite en 1965. Pour toutes ces raisons, les citoyens ont décidé de saisir directement le wali dans le seul but et d’espérer sortir de cet anonymat qui n’a que trop duré. À l’intérieur des quartiers ajoutent ils dans leur correspondance, l’état des routes laisse beaucoup à désirer et la construction illicite domine largement les débats.

M.Mokhtari
Lundi 1 Juillet 2013 - 09:08
Lu 95 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+