REFLEXION

CHLEF : La collecte pour la construction des mosquées mise en cause



Plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer la procédure et la manière utilisées pour la collecte d’argent au profit des mosquées en voie de construction. Une récente plainte émanant d’une association religieuse soulève le non-respect de la procédure de collecte des sommes d’argent au niveau de certaines mosquées de la région. L’opération, nous a-t-on appris, est effectuée en violation de la réglementation en vigueur. « Il n’y a pas de procès-verbal dument signé par trois fidèles comme le prévoient les textes, tout comme nous ignorons le montant de la somme collectée », enchaînera un membre d’une association religieuse. Cette opération est certes réglementée par l’administration et les services du ministère des Affaires Religieuses. Dans un autre contexte, les articles 3 et 4 stipulent clairement sur l’arrêté qui est délivré par la Wilaya aux demandeurs que « l’imam est tenu de désigner trois membres de l’association religieuse pour la collecte d’argent… et après la prière du vendredi, un procès-verbal sur lequel est mentionné le montant global de la collecte est établi et signé par les trois membres en question ». Or, selon les plaignants, cette procédure est loin d’être respectée, ni appliquée dans son contenu à travers un bon nombre de mosquées.

N.N
Samedi 19 Février 2011 - 23:01
Lu 402 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+